• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Evénements

9ème Forum Assurance et Internet d'Assurland.com

Publié par le , Mis à jour le 24/04/2017 à 17:50

Petit-déjeuner débat avec Pascal Demurger, Directeur du Groupe MAIF et organisé par Assurland.com

Le 10 septembre 2013 s’est tenu à la Maison de l’Amérique Latine à Paris le 9ème Forum Assurance et Internet d’Assurland.com. A l’occasion de ce petit-déjeuner débat, assureurs et mutualistes se sont donnés rendez-vous pour échanger sur la thématique « L’assurance française au défi d’internet ».

Après une présentation de l’enquête réalisée par le comparateur d’assurances et présentée par Stanislas di Vittorio,  Pascal Demurger, Directeur du Groupe MAIF, a poursuivi le débat en présentant sa vision d’internet et des impacts sur l’assurance.

Résultats de l’enquête annuelle d’Asssurland.com

D’après l’étude réalisée auprès de 4911 internautes en août 2013, 96% des assurés se servent d’internet pour obtenir des devis. Le premier bénéfice recherché étant la transparence sur les prix et les produits.

A ce jour, une séparation entre les assureurs low-cost et les assureurs à réseaux existe. En effet, 85% des personnes interrogées choisissent à la fois un réseau pour la connaissance de la marque et la qualité du produit, contre respectivement 26% et 33% pour le low-cost.  En optant pour un assureur à distance, 91% des assurés recherchent avant tout un prix.

Même si la majorité des répondants privilégient les réseaux d’assurance, ils souhaitent disposer d’une relation multi-canal offrant un accès à l’ensemble des services sur internet.

Assurance et internet : une révolution qui n’arrive pas si vite

Aujourd’hui, 3% des souscriptions se font sur internet, et selon Pascal Demurger, les mutations sur le marché de l’assurance vont prendre du temps.

Pour lui, internet permet le développement du marché et de la lowcostisation. Désormais, la question sur  la place que prendra le low-cost sur le marché global et la capacité des assureurs à s’adapter reste en suspens.

Le clivage du marché demande aux assureurs de revoir leur positionnement. Si certaines compagnies d’assurances s’orientent vers des stratégies de pure players, la Maif quant à elle, ne change pas de modèle mais le revoit en gardant comme base certains fondamentaux. Pascal Demurger met en avant une « bipolarisation » du marché, avec d’un côté des assurés qui désirent trouver un prix, et de l’autre, ceux qui recherchent la notoriété d’une marque.

Pour renforcer le sentiment d’appartenance des sociétaires, la Maif prévoit pour 2014 quelques nouveautés dont l’animation d’une « vie communautaire » et la mise en place d’une plateforme téléphonique réservée à la déclaration de sinistre en ligne.

En conclusion, le développement d’internet contraint les assureurs à faire évoluer les lieux de vente physique pour que les assurés puissent retrouver toute l’information sur les différents canaux existants. Et avec l’essor des objets connectés, il faut s’attendre à de nouvelles évolutions.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES