Faut-il fondre pour la garantie soleil ? - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Faut-il fondre pour la garantie soleil ?

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Faut-il fondre pour la garantie soleil ?

|
Consultations : 3268
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Alors que l’été peine à s’installer tout à fait dans l’Hexagone, vous redoutez plus que tout que vos vacances ne soient gâchées par le mauvais temps. Heureusement, certains acteurs de l’assurance proposent la garantie soleil qui vous indemnise lorsque le ciel fait grise mine. Reste à savoir s’il s’agit d’une vraie bonne affaire.

En quoi consiste la garantie soleil ?

Garantie « beau temps », assurance « soleil » ou garantie « mauvais temps », plusieurs expressions pour un seul et même produit d’assurance : celui qui vous permet de bénéficier d’une compensation financière si le temps fait des siennes alors que vous êtes en vacances. D’ailleurs, cette indemnisation interviendra de façon automatique à votre retour sans que vous ayez à en faire la demande.

Par exemple, pour ses villages situés sur les côtés atlantiques, Belambra offre contre le paiement d’un euro une indemnisation de 200 euros par semaine si le temps se gâte pendant votre séjour. Pour être indemnisé, il doit toutefois y avoir eu sur une semaine trois jours avec trois heures d’averses consécutives, et ce, entre 8 heures et 18 heures.

La garantie soleil est-elle vraiment intéressante ?

En pratique, l’intérêt de cette garantie dépend largement du mode de calcul de l’ensoleillement. Avec le concours de Climpact-Metnext, les assureurs ont arrêté une définition du « beau » et du « mauvais temps ».

Avez-vous pensé à la garantie soleil ?Ainsi, votre compagnie d’assurances considèrera généralement qu’une journée de vacances a été ensoleillée à partir de 2 heures d’ensoleillement d’une puissance de 120 watt par m2 entre 10 heures et 18 heures. En résumé, il suffit qu’une journée pluvieuse ait connu une accalmie ensoleillée de 2 heures pour que l’indemnisation vous échappe.

Rien d’étonnant dès lors à ce que Olivier Gayraud, chargé de mission consommation auprès de l’association CLCV, considère qu’il s’agit là d’un « simple gadget » qui mène à une « fragilisation du consommateur ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS