Les Newsletters Assurland

Garages à domicile, solidaire ou en self-service : de vraies économies ?

Publié par le
2936 vues 2 réactions Note

Auto : quels sont ces garages qui vous permettent d'économiser ?

Chaque année les coûts de réparation des voitures augmentent en France. Si le premier réflexe des automobilistes est de s’adresser à son concessionnaire, il existe d’autres solutions : garage solidaire, le garage self-service ou le mécanicien itinérant. Faire réparer sa voiture moins chère est possible.

Des solutions pour faire réparer sa voiture pas chère

Une voiture en panne est-elle forcément synonyme de grosse dépense ? On tendrait facilement à penser que la réponse évidente à cette question est « oui ». Une idée qui n’est d’ailleurs pas tellement erronée. Depuis près de 15 ans les coûts de réparations des automobiles ne cessent d’augmenter en France. Chaque année, les prix progressent en moyenne de 2 % à 3 %. Certains automobilistes sont d’ailleurs confrontés à des hausses plus importantes. Une étude du comparateur en ligne de devis IDGARAGES.com démontrait ainsi que l’Ile-de-France est la région de France où les garages sont les plus chers, en moyenne 12 % plus onéreux qu’ailleurs. Pourtant il existe des solutions pour ne pas voir les prix s’envoler.

Il y a tout d’abord ceux qui ne sont pas tout à fait prêts à mettre les mains dans le cambouis. Pour ces derniers le réflexe est souvent de se rendre chez son concessionnaire, or les tarifs y sont souvent plus élevés que chez un réparateur ou un garage agréé. Il existe également d’autres garages, moins connus, mais parfois plus économiques. Attention tout de même aux mécaniciens de rues. Si les prix proposés sont très attractifs, les réparations effectuées peuvent ne pas être conformes. L’assureur auto peut dès lors refuser de vous couvrir. Hormis cela, il y en a pour tous les goûts :

  • L’école de mécaniciens

Que ce soit dans un CFA ou un lycée professionnel, ces garages permettent aux élèves d’apprendre le métier sur des cas réels. Aucune inquiétude, les apprentis sont encadrés pas des professionnels. Le tarif y sera néanmoins bien plus avantageux que dans un garage classique.

  • Un centre auto

Vous connaissez déjà leur nom : Midas, Feu Vert ou encore Norauto. Ces centres sont idéaux pour des prestations de bases : l’entretien de la climatisation, la vidange ou bien le changement de pneus. Ces lieux ont également l’avantage de souvent accepter les véhicules sans rendez-vous.

  • Le mécanicien itinérant

Voir son véhicule réparé à domicile par un spécialiste est possible. Face à la concurrence toujours plus féroce, cette solution est avantageuse pour les mécaniciens eux-mêmes mais aussi pour les automobilistes. Les tarifs pratiqués sont environ 10 à 20 % moins chers qu'un garage traditionnel.

  • Le garage solidaire

Le garage solidaire peut satisfaire ceux souhaitant participer ou ceux le refusant. Ce que l’on appelle également garage associatif ou garage participatif, permet de réparer soi-même, ou de faire réparer son auto par quelqu’un d’autre. Gérées par un professionnel ces associations à but non lucratif sont une très bonne solution pour économiser.

  • Le garage self-service

Il s’agit tout simplement d’un garage en libre-service. Le but est d’y venir avec son véhicule et de louer du matériel de réparation pour le réparer soi-même. Les pièces détachées doivent également être achetées au préalable. Encore une fois, un professionnel est présent pour vous guider et vous livrer des conseils.

Acheter des pièces détachées sur internet ou d’occasion

Les experts en assurance peuvent, depuis 2009, estimer le montant des réparations d’une voiture endommagée sur la base du prix des pièces d’occasion. Cette solution reste toutefois encadrée par certaines règles. Elle s’applique en effet seulement aux pièces dites « captives » (pièces de carrosserie, éclairage, pare-chocs…). L’utilisation de pièces d’occasion peut néanmoins permettre d’éviter qu’une auto soit classée comme « véhicule économiquement irréparable » (VEI).

Avant de se rendre dans un garage solidaire ou encore un self-garage, il est également nécessaire d’acheter des pièces. Sur internet de nombreux sites spécialisés proposent des prix très intéressants. Il est encore plus économique de se rendre dans une « casse » pour trouver la pièce qu’il vous faut.

Réparer soi-même son automobile

Pour encore plus d’économies, les plus bricoleurs peuvent effectuer quelques réparations eux-mêmes. Sauf qu’en raison de la présence de plus en plus importante d’électronique dans les véhicules et de garanties constructeur à respecter, tout n’est pas possible. Avant de mettre les mains dans le cambouis, les apprentis mécaniciens doivent se procurer la revue technique du modèle automobile en question.

Une fois cette revue dans vos mains, les réparations possibles sont nombreuses. Il y a bien évidemment les opérations faciles comme le liquide de refroidissement, la batterie ou la vidange ; mais il existe également des réparations plus complexes (amortisseurs, plaquettes de freins ou embrayages).

Attention, pour la révision, cette dernière ne peut pas être effectuée si la voiture a fait plus de 5 000 km depuis le dernier contrôle technique.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
informations interessantes
j'ai la courroie de ma 308 a change

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES