Ils vivent dans moins de 9m² - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Ils vivent dans moins de 9m²

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Ils vivent dans moins de 9m²

|
Note :
Consultations : 1232
Commentaires : 4
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Selon la Fondation Abbé Pierre, ils seraient environs 7 000 à vivre dans des logements de moins de 9 m²  Paris.  Des surfaces très réduites interdites à la location, parfois à la limite de l’insalubrité, et pourtant… Face à ce constat, la Fondation lance une campagne de sensibilisation contre le mal logement.

Louer un logement inférieur à 9m², c’est interdit, et pourtant…

« Chambre de bonne », « cage à poule », « grenier », autant de termes qui qualifient les semblants de logement que semblent louer sans aucun problème d’éthique certains propriétaires à Paris. Ces logements ont une surface inférieure à 9m², ce qui les rend inéligible à la location.

Le journal France Soir a rencontré ces personnes qui vivent dans ces espaces de nuit qu’on a du mal à appeler « logement » : Ivan, originaire du Mexique, 35 ans, double CDI, qui vit dans 6,8 m² faute de pouvoir accéder à mieux ; Victoire, 67 ans, venue de Madagascar pour faire le ménage chez une famille de l’immeuble vit dans 7,5 m². Chaleur insoutenable sous les combles, toilettes sur le pallier, 6 ou 7 étages à monter et descendre quotidiennement, voilà le quotidien de ces personnes qui peinent à vivre enfermé dans leur boite.

Ces personnes attendent que leurs logements soient reconnus « local impropre à l'habitation », de manière à provoquer leur relogement dans un logement digne de ce nom.

L’Etat impassible face à ce constat

Vivre dans moins de 9m² à Paris, de nombreuses personnes vivent cette expérience illégale Selon la Fondation Abbé Pierre, l’Etat serait impassible face à ces logements indécents. Sur les 7 000 logements entrant dans cette description, l’Etat pourrait reconnaitre l’insalubrité d’une grande partie d’entre eux, mais ne fait pourtant rien.

L’Etat considèrerait qu’un logement ne peut pas être jugé impropre à l’habitation sur le seul critère de la surface insuffisante. D’autres critères comme l’absence d’ouverture sur l’extérieur par exemple, doivent être constatés également.

La mairie de Paris pense mettre en place un plan de transformation de ces surfaces en logements décents.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
4 réactions


Eh bin notre GVT préfère accueillir les migrants et leur octroyer des beaux logements gratuits et laisser crever nos S.D.F. Elle est pas belle, la vie ?

Je n'avais pas encore lu le commentaire de Migraine , que la meme réflexion m'est venu a l'esprit . Comme le monde est petit !!!!!!!

le bureau moyen a la mairie de paris , c'est combien de metres carre ?

mon chien est né en 2006, je ne peux mettre cette date sur le tableau proposé
S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS