• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Immo : les locataires plus pauvres aujourd'hui

Publié par le

L'Insee dresse un état des lieux des conditions de logement en France

Dans sa dernière enquête, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) s’est intéressé aux conditions de logement dans l’Hexagone. Il en ressort notamment une tendance à la paupérisation des locataires. Etat des lieux.

Un taux d’effort plus important pour les locataires

Menée entre juin 2013 et juin 2014, l’enquête dévoilée par l’Insee laisse apparaître un creusement des inégalités entre les locataires et les propriétaires en France.

Ainsi, l’on apprend que les 10 % des ménages les plus pauvres sont aujourd’hui à 74 % locataires de leur logement contre 50 % en 1973.

En zone urbaine où le coût au mètre carré dépasse de 18,1 % la moyenne nationale, les locataires doivent composer avec diverses dépenses (loyers, charges, taxe d’habitation,…etc.) dont le coût augmente plus rapidement que leurs revenus. Résultat : une hausse du taux d’effort, soit la partie des revenus à consacrer au logement.

Le poids des revenus dans l’obtention d’un prêt

L’enquête de l’Insee témoigne de disparités et d’inégalités dans l’accès à la propriété. En effet, malgré un contexte de baisse des taux d’intérêt doublé d’un allongement de la durée des crédits immobiliers, les ménages français les plus aisés ont davantage de chance que les autres d’accéder à la propriété.

L’Institut signale qu’à l’heure actuelle, l’apport personnel représente approximativement le tiers du montant d’achat du bien immobilier contre 15 % seulement auparavant. Autrement dit, le revenu apparaît désormais comme un « déterminant plus important » pour accéder à la propriété par rapport à il y a 30 ans.

D’ailleurs, revenus mis à part, l’Insee précise que la présence de deux apporteurs, la stabilité des emplois des emprunteurs et parfois le « coup de pouce » financier apporté par un tiers constituent désormais des conditions importantes pour l’obtention d’un emprunt.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES