• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Un pacemaker révèle une fraude à l'assurance !

Publié par le , Mis à jour le 10/02/2017 à 13:27

Un électrocardiogramme peut vous inculper pour fraude à l'assurance !

Tel est pris qui croyait prendre ! Un Américain a tenté de faire passer l’incendie de sa maison pour un accident, or, plusieurs éléments dont l’analyse des fréquences cardiaques enregistrées par son pacemaker l’ont rendu coupable d’être à l’origine de cette incendie criminel.

Un incendie dont le cout avoisine les 400 000 dollars

En septembre 2016, Ross Compton, un américain âgé de 59 ans, appelle les pompiers en urgence pour éteindre le feu qui est en train de ravager sa maison. Selon ses premières déclarations, l’homme explique être parvenu à casser une fenêtre pour s’y enfuir avec quelques affaires à lui.

L’assurance a chiffré les dégâts à hauteur de 400 000 dollars (soit 372 160 euros).

Après enquête, il s’avère que plusieurs éléments mènent à la conclusion d’un incendie criminel :

  • Le feu aurait pris à plusieurs endroits de la maison
  • Des traces d’essences ont été retrouvées sur les vêtements de la supposée victime
  • Ses témoignages livrés aux pompiers puis aux forces de l’ordre ne coïncidaient pas
  • L’analyse de son pacemaker a mis à mal son scenario de fraude à l’assurance

En effet, un mandat de perquisition a été demandé par la police pour analyser la fréquence et le rythme cardiaque enregistré par l’appareil, avant, pendant et après l’incendie. Des données très instructives puisqu’elles révèlent l’impossibilité pour la pseudo victime de s’enfuir par la fenêtre, selon les conclusions d’un cardiologue. Comme quoi les objets connectés de santé peuvent aider à lutter contre la fraude à l’assurance !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES