• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Incroyable mais vrai : 155 excès de vitesse en scooter !

Publié par le

Excès de vitesse : ce scootériste encourt 6 615€ d'amende

Il y a quelques semaines, un scootériste quadragénaire comparaissait devant le tribunal de police de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine. En cause, 155 excès de vitesse. Il encourt une grosse amende et le retrait d’une centaine de points sur son permis de conduire. Coup de projecteur.

Les radars du barrage de la Rance et Pleurtuit

Un cuisinier âgé de 43 ans résidant à Saint-Malo a récemment comparu devant le tribunal de police pour s’être rendu coupable de 155 excès de vitesse.

Au guidon de son deux-roues motorisé, l’intéressé était flashé par le radar installé au barrage de la Rance lorsqu’il empruntait la route menant de Dinard à Saint-Malo. Il était également flashé par le radar installé à Pleurtuit sur la route entre Saint-Malo et Pleurtuit.

En pratique, le cuisinier scootériste ne respectait pas le Code de la route quand le radar était susceptible de flasher l’avant de son véhicule car il ne possédait pas de plaque d’immatriculation. En revanche, il ne commettait aucune infraction lorsque l’arrière de son deux-roues risquait d’être flashé puisqu’on y trouvait une plaque.

154 amendes de 45€ et une amende de 90€ ?

De septembre 2015 à juin 2016, le scootériste imprudent a pu se jouer des radars jusqu’à ce qu’il attire l’attention des gendarmes du Centre automatisé de constatation des infractions routières (Casir), organisme chargé de la constatation et du traitement des infractions à la police de la circulation routière relevées à l’aide de systèmes de contrôle automatique.

Interpellés par la recrudescence d’infractions non résolues, ils ont décidé de mené leur petite enquête et, grâce aux clichés pris par les radars, ils ont réussi à remonter la piste du cuisiner chauffard et du loueur de son deux-roues.

Au moment d’expliquer son comportement, l’intéressé a dit ne pas avoir fait attention en raison de son travail prenant… De son côté, Pascal Serrand, commissaire de police, a demandé qu’il soit condamné au paiement de 6 615 euros, soit 154 amendes de 45 euros et une amende de 90 euros, ainsi qu’au retrait de 155 points sur son permis de conduire.

Notez enfin que les juges rendront leur verdict le 13 mars 2017.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES