3 conditions pour renégocier son crédit immobilier

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > 3 conditions pour renégocier son crédit immobilier

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

3 conditions pour renégocier son crédit immobilier

|
Consultations : 592
Commentaires : 0
Renégocier son crédit, c'est possible à 3 conditions
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Les prix de l’immobilier restent stables, les taux de crédit immobilier n’ont jamais été aussi bas : il est éventuellement temps de renégocier son crédit. Mais attention : renégocier pour renégocier n’a pas de sens. Voici 3 conditions pour renégocier malin !

Renégociation : 3 conditions pour économiser sur son prêt

La question principale est de se demander s’il y a un réel intérêt pour de réelles économies à la clef.

  • La renégociation doit s’effectuer dans la première moitié de vie du prêt. Dans l’idéal, pour un prêt souscrit sur 20 ans, le créneau idéal de renégociation est dans les 8 premières années
  • L’écart entre le taux de crédit actuel et celui vers lequel l’emprunteur se destine doit être d’au moins 1 point. Un peu moins pour les gros crédits, à partir de 300 000 euros.
  • Il doit rester au moins 50 000 euros à rembourser en capital.

Comment demander la renégociation de son crédit ?

Les banquiers n’apprécient pas forcément une demande de renégociation de prêt immobilier. Pourquoi ? Tout simplement parce que le premier prêt a engendré un coût, et que la renégociation d’un crédit lui fait moins gagner d’argent. Il est possible qu’il vous redirige vers les concurrents, plutôt que de vous proposer une solution.

En plus de la première réticence, il risque d’y avoir quelques frais liés à la renégociation. Ces frais peuvent rendre moins intéressante la renégociation du crédit. D’où les trois critères ci-dessus, qui dans ces conditions peuvent absorber ces frais, d’environ 3 % du capital restant dû. Mais il existe également des frais de dossier, d’environ 1 % ainsi que des frais de main levée de l'ancienne hypothèque et les frais de constitution de la nouvelle hypothèque.

Autre moyen d’économiser sur son crédit immobilier

L’assurance crédit est une démarche obligatoire dans le cadre de la souscription d’un crédit immobilier. Cette assurance couvre l’éventuelle incapacité de remboursement en raison d’une maladie, ou du chômage.

Cette assurance crédit a un coût, qui vient alourdir le coût du prêt lui-même. La loi Lagarde permet depuis 2010 de profiter de la délégation d’assurance. Il est possible de choisir une autre assurance de prêt immobilier en cours de crédit, à condition que les garanties concurrentes soient au moins équivalentes à celle de l’établissement prêteur.

Autre solution, la loi Hamon permet à la souscription d’un crédit immobilier de bénéficier de 12 mois de réflexion pour changer de crédit. Comprendre la loi Hamon pour l’assurance emprunteur

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction