4 réflexes à adopter en cas de délit de fuite

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > 4 réflexes à adopter en cas de délit de fuite

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

4 réflexes à adopter en cas de délit de fuite

|
Consultations : 419
Commentaires : 0
Que faire si une voiture fuit un accident ?
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Les délits de fuite sont monnaie courante en cas d’accident de la route. Le responsable de l’accident qui prend la fuite pour ne pas assumer son rôle dans l’accident et ne pas être pénalisé par son assurance automobile et parfois par les forces de l’ordre. Quels reflexes adopter pour ne pas être lésé en cas de délits de fuite ?

#1 Cumulez les preuves

Si vous sentez que l’autre véhicule impliqué dans l’accident prend la fuite (en ne sortant pas de son véhicule par exemple), ayez le réflexe de saisir le maximum de preuves. Relevez sa plaque d’immatriculation, la marque de la voiture, le modèle, la couleur, etc.

Deux objectifs : aider à l’identification du tiers qui prend la fuite et prouver votre bonne foi auprès de votre assureur (qui comme St Thomas, ne croit que ce qu’il voit !)

Une astuce : servez-vous de votre Smartphone et prenez en photo la voiture du fuyard.

#2 Optez pour la caméra embarquée

Oui, cela se fait de plus en plus : les automobilistes optent pour une petite caméra embarquée dans leur voiture. D’un point de vue juridique, ces images n’ont pas de valeur, mais encore une fois, ce sont des images qui permettront de prouver votre bonne foi auprès de votre assureur.

#3 Ayez des témoins

Classique mais efficace. Un témoin (ou plusieurs) en votre faveur renforce un dossier auprès de l’assureur suite à un délit de fuite.

#4 Portez plainte

Le délit de fuite relève du pénal, et on ne rigole pas avec le pénal (risque de prison par exemple). Il ne faut donc pas hésiter à porter plainte auprès des forces de l’ordre.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction