Accident auto : quelles démarches effectuer auprès de son assureur ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Accident auto : quelles démarches effectuer auprès de son assureur ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Accident auto : quelles démarches effectuer auprès de son assureur ?

|
Consultations : 374
Commentaires : 0
Accident auto : quelles démarches entreprendre
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

S’il y a bien une chose que chaque conducteur redoute lorsqu’il est au volant de sa voiture, c’est d’être impliqué dans un accident avec un autre automobiliste. Pour vous aider dans ce moment délicat, nous avons fait le point sur les différentes étapes à prendre en compte pour la prise en charge des dommages de votre véhicule par votre assureur.

Remplir un constat amiable

S’il n’est question que de tôle froissée, pas de panique,  restez calme ! Remplissez sur place avec le conducteur impacté un constat amiable. Conservé dans votre boîte à gants, ce formulaire indispensable en cas de collision permettra de préciser à votre assureur les circonstances de l’accident auto afin qu’il puisse établir votre responsabilité et déclencher les diverses expertises et prises en charge en fonction des garanties que vous avez souscrites.

Vous n’avez plus de constat dans votre voiture ? Inutile de s’inquiéter ! Téléchargez l’application e-constat. Reprenant les rubriques du constat papier, celle-ci permet de déclarer facilement et en un tour de main un accident matériel.

Attention, si vous êtes victime d’un accident corporel, d’un vol de votre véhicule ou d’un délit de fuite, contactez immédiatement les services de police ou la gendarmerie la plus proche afin qu’elle établisse un procès-verbal. Communiquez ensuite le numéro de rapport de police pour que votre assureur puisse traiter correctement votre réclamation d’assurance.

Sinitre auto : 5 jours pour le déclarer à votre assureur

Dans tous les cas, une fois remis du choc, contactez votre assureur et transmettez-lui toutes les informations lui permettant d’évaluer les dégâts. Cette étape effectuée, un expert d'assurance prendra le relais.

Sa mission : valider que vous avez les protections requises pour être indemnisé et déterminer votre part de responsabilité.

Pour rappel, vous bénéficiez de 5 jours ouvrés pour déclarer le sinitre à votre assureur.

Estimer les dégâts occasionnés

Si cette étape permet de faciliter, d’accélérer le règlement du sinistre et d’en amoindrir le coût, tout n’est pas fini pour autant. Les dommages occasionnés seront en effet évalués par un expert d'assurance.

Ce dernier veillera à confirmer ou non les circonstances de l’accident de voiture et déterminera le coût des réparations nécessaires pour remettre  votre véhicule dans son état d’origine, c’est-à-dire avant l’accident. Pour ce faire, votre compagnie d'assurance interviendra et consultera les options que vous avez souscrites dans votre contrat d’assurance auto. A noter qu’en fonction du rapport établi par l’expert, si le coût des réparations est supérieur à la valeur de votre voiture, votre assurance pourra choisir de déclarer votre voiture en véhicule économiquement irréparable. 

La réparation du véhicule

Côté réparation, avec l'entrée en vigueur de la loi Hamon, l'assuré peut librement choisir son garagiste. Attention toutefois, avant d’entreprendre quelque démarche que ce soit, assurez-vous que le réparateur sélectionné est compétent et que les réparations à réaliser sont conformes au devis de réparation établi et au prix convenu avec votre assurance. Sachez toutefois que votre compagnie d'assurance peut vous proposer un réparateur agréé permettant de ne pas avancer les frais en cas de dommages matériels.

A savoir enfin que quel que soit l’assureur choisi, celui-ci dispose de quatre vingt dix jours pour vous indemniser, une fois qu’il a en sa possession les pièces justificatives nécessaires : constat amiable, rapport de police (pour les dommages corporels), estimation des dommages, factures de remorquage ou location de voiture éventuellement, etc.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction