Accidents de voiture : comment sont couverts les dommages matériels ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Accidents de voiture : comment sont couverts les dommages matériels ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Accidents de voiture : comment sont couverts les dommages matériels ?

|
Consultations : 670
Commentaires : 0
Comment sont pris en charge les dommages matériels
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

L’assureur n’a pas l’obligation de prendre en charge les dégâts matériels en cas d’accident de voiture. La prise en charge dépendra surtout des garanties souscrites par l’assuré, de la nature de l’accident et de la responsabilité du conducteur.

L’indemnisation des préjudices matériels

Si l’accident concerne deux véhicules assurés, la convention IRSA entre en jeu. Cette convention permet aux assurés de se faire indemniser rapidement par leur propre assureur. L’assurance du conducteur non responsable s’occupe donc de dédommager son propre client pour le compte de l’assureur du conducteur fautif.

L’indemnisation est totale si l’assuré n’est pas fautif et en partie si la responsabilité est partagée. Dans le cas où, l’assuré a provoqué l’accident, il ne bénéficiera pas d’indemnisation de la part de son assureur sauf s’il a souscrit une garantie dommage tous accidents. Le montant de l’indemnisation est estimé en fonction de la valeur de remplacement établie par l’expert.

Par ailleurs, si l’assuré n’a souscrit que l’assurance au tiers, les dégâts matériels ne seront pas pris en charge seuls les préjudices subis par les tiers seront couverts. Par contre, ils seront couverts s’ils ont souscrit une garantie dommages collision ou une garantie tous accidents. Cependant, en cas d’accident responsable, l’assureur pourra décider de majorer les primes d’assurance.

Comment se déroule l’expertise d’assurance ?

L’assurance n’indemnise l’assuré que lorsque l’expert a évalué la situation. L’assuré peut contester la décision de l’expert d’assurance s’il considère que le montant de l’indemnisation n’est pas à la hauteur du préjudice.

Dans ce cas, il pourra demander une contre-expertise, les frais de ce contre-expertise sont à la charge de l’assuré, cependant, certains contrats d’assurance peuvent proposer une garantie « honoraires d’expert ». Cette garantie indemnise les frais d’expertise dans la limite des clauses prévues par le contrat. Enfin, en cas de litige, un juge peut désigner un expert judiciaire pour évaluer les dégâts.

Conseils : Pour être bien couvert, il est important de déclarer l’accident à l’assureur dans les cinq jours ouvrés à partir de la date de l’accident. Les conducteurs concernés par l’accident devront également remplir un constat amiable pour être indemnisé dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction