Achat d'une voiture de location : pourquoi c'est intéressant ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Achat d'une voiture de location : pourquoi c'est intéressant ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Achat d'une voiture de location : pourquoi c'est intéressant ?

|
Consultations : 625
Commentaires : 0
Assurance auto : ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans le covoiturage !
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Acheter une voiture d’occasion, c’est bien, surtout quand le véhicule ne compte pas beaucoup de kilomètres sous le capot ! La voiture est moins chère et pourtant assez récente. Comment trouver une telle occasion ? Via les réseaux de vente d’ancienne voiture de location.

Mauvaise réputation ? Ça, c’était avant !

Acheter d’occasion d’un véhicule de location n’a pas toujours été un réflexe chez les particuliers. Passée entre les mains de divers conducteurs, de celui qui conduit le plus calmement au plus brutal, du jeune conducteur au plus expérimenté, la voiture est souvent mise à rude épreuve.

Même avec peu de kilomètres au compteur, les particuliers rechignaient à acheter de tels véhicules, de peur de subir un entretien trop fréquent.

Or, ce type de vente a changé : la qualité des véhicules a évolué, et l’offre reste particulièrement compétitive pour des modèles, certes d’occasion, mais récents.

Comment acheter une ancienne voiture de location ?

La majorité des véhicules de location âgés de 6 mois à 5 ans retournent dans les réseaux d’occasion des concessionnaires. Le reste (environ 20 % du parc auto de location) est racheté par les loueurs eux-mêmes.

Le profil de ces voitures ? Maximum 2 ans, environ 50 000 km au compteur pour les loueurs courte durée ; 5 ans maximum et 100 000 km enregistrés pour les loueurs longue durée.

En savoir plus sur l’assurance d’une voiture d’occasion

Source : http://www.largus.fr/

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction