Alarme défaillante de votre logement : quel risque pour l'indemnisation ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Alarme défaillante de votre logement : quel risque pour l'indemnisation ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Alarme défaillante de votre logement : quel risque pour l'indemnisation ?

|
Consultations : 425
Commentaires : 0
Garantie vol : pour être bien indemnisé, votre alarme doit fonctionner
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Lorsqu’il s’agit de protéger son logement, l’installation d’un système d’alarme peut apparaître comme une décision judicieuse. Mais, encore faut-il que ce dispositif fonctionne convenablement. D’ailleurs, le non-fonctionnement de l'alarme peut impacter sérieusement votre indemnisation. Coup de projecteur.

La garantie vol peut être obligatoire

Avec les objets connectés, nombreux sont les équipements qui se proposent de protéger votre logement en empêchant les intrusions notamment.

En pratique, l’installation d’un dispositif de sécurité peut résulter d’une initiative de l’occupant de la maison. Mais, elle peut être aussi imposée aussi par l’assureur au titre de la garantie vol. Ce dernier cas de figure s’explique le plus souvent par la présence d’objets d’art ou de valeur, ce qui se traduit contractuellement par un plafond financier garanti élevé.

Un système d’alarme homologué

Le système d’alarme à installer dans le logement peut prendre différentes formes : il peut s’agir d’un dispositif sonore qui se déclenche en cas d’intrusion ou tentative d’intrusion ou d’un dispositif plus complet comprenant aussi des caméras.

Quelle que soit sa forme, le système d’alarme installé au domicile doit être homologué et fonctionné en cas de coupure momentané du réseau de distribution d’électricité. D’ailleurs, pour éviter tout dysfonctionnement du système d’alarme, il ne faut pas hésiter à solliciter une société qui procèdera à des vérifications fréquentes.

Bien entendu, ce prestataire vous remettra une attestation de bon fonctionnement. En cas de cambriolage par exemple, ce document pourra être d’une aide précieuse en prouvant à votre assureur que le système d’alarme fonctionnait convenablement au moment des faits. Car, il ne suffit pas d’installer un dispositif de sécurité dans votre logement, cet équipement doit être complètement opérationnel.

Une indemnisation réduite ou supprimée

Ne soyez pas surpris au moment de souscrire une assurance habitation : votre assureur peut subordonner la souscription de la garantie vol à la mise en place d’un système d’alarme ou de surveillance à votre domicile.

Il arrive parfois que cette obligation d’installation apparaisse après la souscription si, par exemple, vous avez fait l’acquisition d’objets de valeur se traduisant par un plafond financier garanti revu à la hausse. Cette nouvelle acquisition fera l’objet d’un avenant au contrat d’assurance logement précisant notamment le genre de dispositif de sécurité à installer.

Si votre système d’alarme fait défaut ou si l'alarme ne marche pas correctement en raison d’un défaut de conformité ou d’entretien, votre indemnisation peut être réduite ou tout simplement supprimée.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction