Assurance auto : comment contester le montant de l'indemnisation ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance auto : comment contester le montant de l'indemnisation ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance auto : comment contester le montant de l'indemnisation ?

|
Consultations : 850
Commentaires : 0
Assurance voiture : contester l'indemnisation
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

En cas de sinistre, la compagnie d’assurances verse une indemnité à l’assuré. Toutefois, il doit déclarer l’accident, l’assureur déterminant à la lumière des faits l’importance de l’indemnisation. Pour ce faire, il s’appuiera sur cette déclaration ainsi que sur le constat amiable. Cependant, l’assuré peut faire une réclamation auprès de l’assureur lorsque l’indemnisation ne le satisfait pas.

La responsabilité en cas d’accident

Plus protectrice, l’assurance automobile dans sa formule tous risques prend en charge les accidents de la route mais aussi l’incendie ou le vol du véhicule.

En pratique, il est nécessaire que l’assuré déclare le sinistre auprès de l’assureur dans les cinq jours ouvrés qui suivent en précisant le lieu, la date et les personnes concernées.

Lorsque les circonstances de l’accident sont complexes, l’assureur sollicite un expert et le montant de l’indemnisation à verser variera selon la teneur du rapport remis par l’expert.

Si l’assuré juge insuffisante l’indemnisation proposée par l’assureur, il est en droit d’opposer une contestation.

Assuré insatisfait et contre-expertise

L’assuré peut apporter des pièces justificatives à son assureur malgré le rapport de l’expert quand l’indemnisation ne lui convient pas. Il s’agit de justificatifs tels que des factures d’entretien pour montrer la valeur de l’automobile assuré.

En présentant ces preuves, l’assuré peut bénéficier d’une révision de son indemnisation et voir son montant augmenter. L’assuré peut également demander une contre-expertise mais il devra alors garantir le paiement des honoraires d’expert. Cet expert fera un nouvel examen des circonstances du sinistre pour déterminer le montant de l’indemnisation.

Dans le cas où l’assuré n’est toujours pas d’accord avec le rapport de ce second expert, une dernière expertise peut avoir lieu dont le coût sera partagé entre l’assuré et l’assureur.

Pour être sûr de bénéficier d’une bonne indemnisation, encore faut-il posséder la meilleure assurance auto qui correspond à vos besoins, à votre profil d’automobiliste ainsi qu’aux caractéristiques de votre véhicule.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction