Assurance auto : contester le montant de l'indemnisation

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance auto : contester le montant de l'indemnisation

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance auto : contester le montant de l'indemnisation

|
Consultations : 719
Commentaires : 0
Assurance auto et indemnisation non conforme
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Pour bénéficier d’une juste indemnisation en cas de sinistre, il est obligatoire d’en faire la déclaration auprès de la compagnie d’assurances. Cependant, que faut-il faire si le montant de votre indemnisation n’est pas conforme à vos attentes ?

Sinistre et assurance auto

Vol, incendie, accident ou accrochage : nombreuses sont les situations qui doivent généralement être prises en charge par l’assurance auto.

Une déclaration de sinistre doit être faite auprès de la compagnie d’assurances pour tout événement qui cause des dommages à la voiture, et ce, dans les cinq jours qui suivent le sinistre.

Cette déclaration doit mentionner la date, le lieu et les personnes concernées par le sinistre au moment des faits.

Le rapport de l’expert

Un sinistre est souvent suivi du rapport de l’expert mandaté par la compagnie d’assurances. Cet expert a pour rôle de déterminer la gravité et la nature du sinistre ainsi que l’étendue des dégâts.

Cette expertise est nécessaire pour le calcul du montant de l’indemnisation puisque c’est en se fondant sur le rapport de l’expert que l’assureur ave en déterminer le montant. D’ailleurs, la somme versée au titre de l’indemnisation peut être contestée par l’assuré si elle ne correspond pas à ses attentes.

La contre-expertise

Il est important d’informer la compagnie d’assurances de son refus de l’indemnisation et d’apporter de nouvelles preuves capables de faire basculer la décision de la compagnie d’assurance.

Ces preuves peuvent être les factures d’entretien ou les cotes Argus du véhicule. Grâce à ces nouvelles informations, l’assuré peut demander la réévaluation du sinistre ou demander une contre-expertise.

Il est en droit de choisir l’expert qui va effectuer la contre-expertise. Bien évidement, les frais de cette nouvelle expertise seront à sa charge, sauf si le contrat permet de prendre en charge ces différents frais via la garantie « honoraires d’expert ».

Si aucune entente n’est possible entre les deux experts, une troisième expertise est envisageable. Les frais seront alors divisés entre assureur et assuré et la décision de cet expert pourra être décisive sur le montant de l’indemnité.

Choisir la meilleure assurance auto permet bien souvent d’éviter ce type de déconvenues. En effet, elle aidera l’assuré à bénéficier d’une bonne prise en charge à condition toutefois de respecter les conditions mentionnées au contrat.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction