Assurance auto : pensez à la conduite accompagnée !

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance auto : pensez à la conduite accompagnée !

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance auto : pensez à la conduite accompagnée !

|
Consultations : 3338
Commentaires : 0
Conduite accompagnée et assurance voiture

La conduite accompagnée s’adresse surtout aux conducteurs de plus de 16 ans désireux de gagner en expérience et d’apprivoiser les subtilités de la conduite automobile. Lorsque la conduite accompagnée prend fin, le jeune apprenti obtient une attestation de fin de formation initiale (AFFI). A noter que celui qui opte pour la conduite accompagnée pourra bénéficier d’un tarif préférentiel au moment de souscrire la meilleure assurance auto par rapport à ses besoins.

Les avantages de la conduite accompagnée 

La conduite accompagnée favorise la préparation aux examens de conduite. Selon les études, 30 % des jeunes conducteurs obtiennent leur permis de conduire facilement grâce à ce système.

Le jeune conducteur qui a suivi cette formation se trouve soumis à une période de probation de deux ans au lieu de trois pour celui qui a obtenu son permis par la voie « classique ». Une période de probation marquée par la mis en en place d’un disque A à l’arrière de la voiture.

Comme les jeunes conducteurs qui mettent à profit la conduite accompagnée ont quatre fois moins d’accidents vu que la pratique de la conduite a été anticipée, ils peuvent compter sur la confiance de leur assureur qui consent généralement une réduction de 50 % de la surprime pour la première année de conduite et de 25 % pour la deuxième année.

Bien s’assurer pour la conduite accompagnée

Une fois que l’apprenti s’est inscrit à une auto-école, son tuteur qui est en général l’un de ses parents doit informer sa compagnie d’assurance.

L’assureur procède alors à la modification des garanties du contrat initial après communication des documents attestant de cette inscription.

En pratique il faut savoir que la compagnie d’assurances peut refuser l’extension de garantie en cas par exemple de condamnation du tuteur pour des délits routiers graves comme la conduite en état d’ivresse, un homicide ou encore un délit de fuite.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction