Assurance auto : se préparer pour la conduite accompagnée

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance auto : se préparer pour la conduite accompagnée

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance auto : se préparer pour la conduite accompagnée

|
Consultations : 538
Commentaires : 0
meilleurs tarifs d'assurance pour ceux qui ont fait la conduite accompagnée !
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Depuis le 1er novembre, la conduite accompagnée est désormais accessible dès l’âge de 15 ans. Particulièrement efficace, cette méthode permet au jeune conducteur de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir son permis de conduire. Mais, comment fonctionne l’assurance du tuteur durant cette période ? Prenez des notes !

Comment fonctionne la conduite accompagnée ?

Il est intéressant de constater que les jeunes conducteurs ayant pratiqué la conduite accompagnée également appelée AAC ont 4 à 5 fois d’accidents que les autres. La preuve très nette de l’efficacité de ce mode d’apprentissage à bas coût. La conduite accompagnée peut être pratiquée entre 15 et 18 ans. Une fois qu’il a obtenu son code de la route, l’apprenti conducteur doit obligatoirement suivre 20 leçons de conduite étalée sur une durée allant de 1 à 3 ans. De plus, il doit avoir parcouru au minimum 3 000 km (accompagné d’un tuteur) avant de pouvoir prétendre au permis de conduire. Le tuteur doit  avoir son permis depuis plus de 5 ans. Il doit aussi suivre assidument les rendez-vous pédagogiques imposés par l'auto-école.

L’assurance avant et après l’apprentissage

Durant les premiers pas du jeune conducteur, le tuteur doit souscrire une assurance conduite accompagnée. Pour être bien couvert, celui-ci doit penser à effectuer des modifications sur son contrat actuel.

Lorsqu’il entame ses démarches, le tuteur doit commencer par informer son assureur dès le jour de l’inscription dans une l’auto-école. Il devra aussi demander une extension de garantie sur son assurance automobile. L’assureur peut alors exiger des papiers tels que le contrat auto-école ou  attestation de fin de formation initiale. Après obtention du permis de conduire, les jeunes conducteurs formés via la conduite accompagnée payeront une surprime moins importante. Un avantage acquis puisqu’ils sont considérés comme des bons conducteurs par les compagnies d’assurances.

1ère année : 50 % maximum sur la cotisation de base au lieu des 100 % maximum

2ème année : 25 % maximum si l'assuré n'a pas eu d’accident

3ème année : la surprime n’est plus appliquée

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction