Assurance chien chat : la prise en charge de la leptospirose

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance chien chat : la prise en charge de la leptospirose

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance chien chat : la prise en charge de la leptospirose

|
Consultations : 7508
Commentaires : 0
Leptospirose et assurance chien chat

Très dangereuse pour les chiens, la leptospirose est une maladie causée par une bactérie connue sous le nom de « leptospira ». Heureusement, elle fait partie des maladies généralement prises en charge par l’assurance chat chien. Mais, cela ne doit pas empêcher les propriétaires de prendre certaines précautions pour limiter les risques. Explications.

Ce qu’il faut savoir sur la leptospirose

Les principaux responsables de la transmission de cette maladie sont les rongeurs. Les bactéries se développent dans le sol et les eaux stagnantes.

Le chien peut attraper cette maladie par le biais de l’absorption d’une eau contaminée ou s’il entre en contact avec elle.

Les symptômes de cette pathologie sont multiples : vomissements avec traces de sang, couleur anormale des selles qui ont généralement tendance à virer au noir, fièvre ou encore coma dans le pire des cas. 

La prévention de la leptospirose 

En principe, la meilleure façon de prévenir cette maladie est l’adoption de mesures d’hygiène strictes. Cela ne se limite pas au chien, mais s’étend également sur son entourage.

Le lieu où il vit doit être sain et propre, il faut à tout prix se débarrasser des eaux stagnantes et la niche doit régulièrement faire l’objet de désinfection.

En outre, il ne faut pas oublier la vaccination. D’ailleurs, le premier vaccin doit être effectué quand le chiot atteint l'âge de deux mois et le rappel de vaccin se fait généralement tous les ans. Il faut savoir que ce traitement préventif peut être pris en charge par une bonne assurance chien chat.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction