Assurance habitation : faire face à la vague de froid, au dégel

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance habitation : faire face à la vague de froid, au dégel

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance habitation : faire face à la vague de froid, au dégel

|
Consultations : 2004
Commentaires : 0
eau-gouttes-degat
Périodiquement, l’Hexagone  est la proie des frimas. Des aléas climatiques qui n’épargnent pas les habitations et riment trop souvent avec éclatement des canalisations et dégât des eaux. Découvrons avec la FFSA et Bruno Quention, délégué CDIA, comment l’assurance habitation peut vous aider.

Vague de froid, éclatement des canalisations et dégât des eaux

Avec le froid extrême, les habitations souffrent jusque dans leurs entrailles. Bruno Quention, délégué au Centre de Documentation et d'Information de l'Assurance (CDIA), confirme : « Deux sortes de sinistres sont principalement déclarés à cause du gel : un éclatement de canalisation et un dégât des eaux provoqué par cette rupture de canalisation ».

Les premiers gestes

Que faire en cas de rupture des canalisations par la faute du grand froid ? Veillez à réagir rapidement comme le rappelle Bruno Quention : « Il faut contacter votre assureur dans les 5 jours. Votre déclaration de sinistre devra être circonstanciée : vous devrez préciser la date, les faits et les dégâts que vous avez subis. En fonction de cette déclaration, votre assureur pourra missionner un expert chez vous pour chiffrer la réparation ».

Pensez aux mesures conservatoires

Il ne suffit pas de prévenir votre assureur. Faites le nécessaire pour éviter que le sinistre ne prenne une ampleur encore plus grande : « Il faut agir en ‘bon père de famille’ pour minimiser au maximum le risque. En attendant le passage de l'expert, si la canalisation fuit toujours, il faut couper l'alimentation d'eau ou faire intervenir un plombier pour la réparation et ainsi ne pas aggraver l'inondation. Vous pouvez aussi prendre des photos et garder les justificatifs du passage du plombier ». 

Mieux vaut prévenir

Mais, pour éviter d’avoir à accomplir toutes ces démarches, il peut être utile, pour ne pas dire indispensable, de prendre les devants si l’on possède une résidence secondaire ou s’absente de son domicile plus de trois jours. 

Des mesures préventives loin d’être anodines : « Il faut, si possible, toujours garder le chauffage au minimum dans la maison, même quand vous n'y êtes pas. Sinon, avant de vous absenter de chez vous, vous devez arrêter l'arrivée d'eau et vidanger tous vos appareils de chauffage, machines à laver, etc... pour éviter le gel de la tuyauterie. Ces préventions sont importantes car bon nombre de contrats d'assurance habitation prévoient ces obligations. Et à défaut, en cas de gel, l'assuré s'expose à une non-prise en charge de ses dommages ou, tout du moins, à une réduction d'indemnité ».

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction