Informations pratiques sur l'assurance

Assurance habitation : les promesses des « 4L » : Luko, Leocare, Lovys et Lemonade

Publié par le , Mis à jour le 26/02/2021 à 18:07

Vous les connaissez peut-être de nom : elles s'appellent Luko, Leocare, Lovys ou encore Lemonade. Ces jeunes pousses sont des néoassurances, qui misent notamment beaucoup sur des contrats habitation digitaux à des prix très attractifs. Mais quelles garanties proposent-elles à ces tarifs ? Et en quoi se différencient-elles des assureurs historiques ? Assurland vous livre son petit guide pour tout comprendre aux assurtech habitation, et vous invite à retrouver leurs offres en comparant en ligne.

La néoassurance, un secteur qui ne connait pas la crise

Les assurtech, ces nouvelles assurances digitales, n’ont pas connu la crise en 2020, ou si peu. Après un léger décrochage en début d’année dernière, consécutif au déclenchement de la crise du Covid-19, elles affichent un bilan annuel plutôt positif. 

En France, les assurtech présentes sur notre marché s’en sortent également bien. En tout, une vingtaine de levées de fonds en 2020, pour un montant total à peu près égal à celui de 2019. Et la bonne dynamique se poursuit cette année, puisque deux nouveaux tours de table viennent d'être conclus avec succès par Leocare et Lovys, deux assurtech positionnées sur l’assurance habitation, tout comme Luko, qui a conclu l’un des deux plus gros deal de 2020.

Nous avons déjà évoqué par le passé les succès nationaux d’assurtech automobile, comme Wilov, mais aussi d'assurtech santé comme Alan. Mais il semblerait que ce soit bien en assurance habitation qu’une bataille se prépare dans l'Hexagone.

Il faut dire que les Goliath sont bien obligés de s’armer quand un David débarque. Ce géant, c’est Lemonade, assurtech américaine, lancée en 2016, et déjà valorisée 8,5 milliards de dollars, avec plus d’un million d’assurés. L’année passée, elle aussi plutôt réussi son introduction à la Bourse de New York en juillet : une levée initiale de 320 millions de dollars, et une action passée de 30 à 145 dollars entre temps.

Qui sont les pépites françaises de l'assurtech habitation ?

En comparaison, nos jeunes pousses hexagonales comptent respectivement 100 000 assurés pour Luko, et 20 000 pour Leocare. Lovys, assurtech portugaise qui se positionne aussi sur l’auto et les smartphones, en compte également 20 000. Même si la rivalité semble pour le moment inégale, les néoassurances habitation déjà présentes depuis quelques années sur notre marché semblent prêtes à relever le défi, en témoignent leurs levées et leurs objectifs de croissance.

Une concurrence, doublée par celle des assureurs traditionnels, encore largement dominants, qui n’a pas effrayé Lemonade, qui a bien choisi la France comme nouveau marché européen, après l’Allemagne et les Pays-Bas. 

Daniel Schreiber, CEO et cofondateur de Lemonade, nous a expliqué dans un entretien l'une des raisons de ce choix : « L’assurance habitation est obligatoire en France, ce qui en fait une opportunité incontournable pour Lemonade. ». De plus, c’est également sur ce produit que les assurtech peuvent déployer tous leurs atouts à des assurés en quête d’innovations digitales. Et ils sont de plus en plus nombreux depuis la crise du coronavirus, comme le remarquait le spécialiste des assurtech Hamza Akli : « les restrictions sanitaires et de déplacements ont accéléré le mouvement, même chez des personnes qui n'étaient pas encore identifiées par les assureurs comme de potentielles cibles de clientèle ». 

Assignés à résidence, les assurés semblent s’être laissés pour partie séduire par la souscription en ligne, à portée de smartphone. Également informés des nombreux débats qui ont fait rage entre professionnels et assureurs autour du risque pandémique, ils ont également pu souhaiter se tourner vers des contrats plus lisibles pour protéger leur logement. Le tout en adaptant leur formule à leur nouvelle présence chez eux.

Quelles différences par rapport à un assureur traditionnel ?

C’est tout cela que leur proposent les assurtech spécialisées dans l'habitation : contrats personnalisables, parcours clients simplifiés, garanties lisibles, et déclaration de sinistres à l’aide d’une simple photo ou vidéo prise avec son smartphone : on gagne du temps à l’inscription, lors de la déclaration et au moment de l’indemnisation (avec sa dernière collecte de fonds, Leocare promet par exemple de diviser le temps de traitement des dossiers par trois). 

Concernant les sinistres justement, les couvertures sont très similaires d’un acteur à l’autre, et avec des garanties incluses d’office plutôt solides : responsabilité civile, bris de glace, vol, vandalisme, incendie, dégâts des eaux, assistance frais de relogement, événements climatiques... Et tout un tas d’options (dommages électriques aux appareils, valeur à neuf pour l’équipement électroménager…) 

Surtout, ces contrats en ligne très protecteurs sont proposés à des prix très attractifs : Lovys et Luko revendiquent des primes en moyenne 20% moins onéreuses que les assureurs traditionnels. Les formules de Lemonade débutent, elles, à partir de 4 euros/mois.

Quels tarifs pour quelles garanties ?

Pour vous donner une idée, nous avons simulé des devis pour un appartement de 100 mètre carré (4 pièces) loué dans le centre de Montpellier (sans résiliation ni sinistres depuis trois ans).

 

Assureur Cotisation mensuelle Garanties incluses sans option
Luko 18,19 €/mois Fumées et incendies, dégâts des eaux, responsabilité civile, tempêtes et catastrophes naturelles, catastrophes technologiques et terrorisme, défense pénale et recours, vol et vandalise, bris de glace, dépannage serrurerie, relogement
Leocare 18,29 €/mois Formule « Éco » : Incendie et risques annexes, événements climatiques, catastrophes naturelles, catastrophes technologiques, attentats et actes de terrorismes, dégâts des eaux, responsabilité civile, défense pénale, vol et vandalisme, bris de glace, assistance accident domestique, perte des clés.
Lovys 17,34 €/mois Responsabilité civile, dommage incendie, dégâts des eaux, attentat et actes de terrorisme, événements climatiques, responsabilité civile matérielle, défense pénale et recours en cas d’accident, catastrophes naturelles, catastrophes technologiques, vol et vandalisme, 
Lemonade 7,92 €/mois Dégâts des eaux, vol et vandalisme, incendie, fumée et foudre, catastrophes naturelles et technologiques, assistance en cas d’urgence, équipement à neuf à 100%, objets dans les dépendances (garage, cave…), catastrophes naturelles, responsabilité civile, défense juridique, hébergement temporaire, mobiliers et biens à hauteur de 10 000 euros.

 

Nous avons également procédé à une demande de devis pour une famille propriétaire d'une maison 4 pièces dans la banlieue proche d'Angers. Les garanties proposées sont les mêmes que pour les locataires, nous avons donc seulement indiqué le montant du capital mobilier couvert. Lemonade n'est pas inclus dans cette comparaison, car l'offre ne concerne pour le moment pas les propriétaires.

 

Assureur Cotisation mensuelle Montant du capital mobilier couvert
Luko 17,61 €/mois 40 000 €
Leocare 18,29 €/mois 20 000 €
Lovys 17,34 €/mois 21 000 €

 

 

Ces tarifs indicatifs sont bien sûr à ajuster selon votre profil et les caractéristiques de votre logement. Soyez également attentif au montant des plafonds de garanties et des franchises qui varient d'une assurtech à l'autre, malgré des garanties de base plutôt protectrices. 

Ces prix très concurrentiels sont sans doute tirés vers le bas par la forte concurrence à l’œuvre sur le produit habitation. Mais ils cachent aussi quelque chose : ces nouveaux acteurs perdent encore de l'argent même si les investisseurs semblent avoir confiance en leur avenir. Ce qui pourrait laisser présager une augmentation tarifaire à venir pour parvenir à la rentabilité. Pour le moment, elles promettent toutes que non : Luko n'a par exemple pas augmenté ses tarifs depuis deux ans, et Leocare a décidé de les geler pour toute l'année 2021.

La bataille des « 4L » aura-t-elle lieu ?

Peut-on émettre d'autres doutes sur la pérennité de ces néoassurances ? Il faut rappeler qu'elles s'adressent pour l'instant à un public de niche : des jeunes adultes très connectés et plutôt locataires dans les grandes villes. De nombreux assurés continueront de préférer un assureur traditionnel, et la déclaration de sinistre par téléphone plutôt qu'en vidéo avec son smartphone (sans parler des fraudes que cette dernière méthode peut laisser craindre). La bataille des « 4L » (Luko, Leocare, Lovys, Lemonade) s'annonce donc rude pour conquérir un nombre de clients potentiellement restreint.

Toutefois, comme le rappelait Stanislas Di Vittorio, fondateur d'Assurland, à Capital : « Le marché de l’assurance habitation est si développé en France que détenir une niche de 1% du marché, très digitalisée, c’est déjà mettre la main sur 300.000 clients.». Reste à savoir si ce seuil permettra à ces quatre acteurs de se maintenir, et, surtout, si la confiance des assurés sera au rendez-vous.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}