Assurance habitation : que faire en cas d'incendie ou d'explosion ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance habitation : que faire en cas d'incendie ou d'explosion ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance habitation : que faire en cas d'incendie ou d'explosion ?

|
Note :
Consultations : 3316
Commentaires : 2
maison-brule-bois
Couvert par les assurances obligatoires, le risque d’explosion et d’incendie impose de suivre une procédure spécifique pour bénéficier d’une indemnisation aussi rapide que possible. Coup de projecteur sur les démarches qui s’imposent.

Prévenez rapidement votre assureur !

Les risques d’explosion et d’incendie figurent parmi les périls couverts par les assurances obligatoires.

Si vous vous trouvez confronté à un tel sinistre, prévenez votre compagnie d’assurance dans un délai de 5 jours, par lettre recommandée de préférence, en prenant soin de rappeler :
• votre nom
• le numéro de votre contrat d’assurance habitation
• la date du sinistre
• la cause du sinistre
• un descriptif des dégâts

Comment constituer un bon dossier ?

Suite à un incendie ou à une explosion, vous devrez justifier des dégâts causés par le sinistre en constituant un dossier. Pour ce faire, il convient de suivre les conseils suivants :
• veillez à ne rien jeter même s’il s’agit d’objets abîmés ou brûlés
• rassemblez tout ce qui peut permettre d’identifier ces biens endommagés ou détruits lors du sinistre, qu’il s’agisse de factures, de photos ou de bons de garantie
• en prévision de la visite de l’expert, vous pouvez faire réaliser des devis de remise en état de votre habitation

Le rôle de l’expert

Votre compagnie d’assurance va désigner un expert dont la fonction consistera à préciser les causes et circonstances du sinistre et à procéder à une évaluation des dommages.

L’expertise donne aussi lieu à une évaluation du degré de vétusté.

Dans tous les cas, sachez que, si vous considérez que l’estimation de l’expert est inexacte, vous pouvez intenter un recours.  

Différentes possibilités pour l’indemnisation

À l’heure de l’indemnisation, il apparaît que différentes situations sont envisageables :
• le sinistre est imputable au propriétaire (défaut d'entretien ou vice de construction) : c’est son assurance logement qui prendra en charge l’indemnisation.
• le sinistre est né chez un voisin et a causé des dégâts à votre domicile : c’est votre assurance qui vous indemnisera avant de se retourner contre l’assureur de votre voisin.
• le sinistre est né chez vous et vous disposez d’une assurance multirisques habitation : les dommages que vous avez subi seront indemnisés par votre assurance et les dégâts éventuellement causés à vos voisins ou propriétaire seront pris en charge par leur assureur qui se retournera contre le vôtre.
• le sinistre est né chez vous et votre assurance est limité aux seuls risques locatifs : les dommages subis par votre propriétaire seront indemnisés par votre assurance et vous devrez indemniser vous-même vos voisins à moins que votre contrat ne dise le contraire.  Idem pour les dommages que vous avez subis.
• le sinistre est né chez vous et vous n’êtes pas assuré : vous devrez indemniser les victimes pour les dommages qu’elles ont subis par suite du sinistre.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


role de l expert d assure en cas de sinistre d une maison brulee est il en mmesure de faire une transaction face a l autre cabinet d assurance comment cela se passe t il merci de me repondre


L’expert doit analyser les circonstances du dommage, évaluer le montant des dommages et établir un rapport à l’assureur. Dans le cadre de sa mission, l’expert va communiquer un procès-verbal d’évaluation des dommages l’expert de l’autre partie.

Vous devez avoir ces explications dans vos CG ou en contactant votre assureur en particulier pour les modalités de prise en charge (virement, chèque, envoi d’un prestataire pour les réparations)

Si vous n'êtes pas satisfait du montant d’indemnisation proposé par votre assureur, vous pouvez demander une contre-expertise qui sera à vos frais.