Assurance habitation : que faire face à un sinistre de tous les jours ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance habitation : que faire face à un sinistre de tous les jours ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance habitation : que faire face à un sinistre de tous les jours ?

|
Consultations : 1516
Commentaires : 0
vitre-cassee-brisee
Une vitre cassée ? Le vase de la tante Jeannette brisé ? Face à ces petits sinistres et accidents de la vie courante, que peut bien faire votre assurance habitation ? Réponse dans la suite de cet article.

Sinistre de la vie courante : le principe

Il arrive parfois que ces petits tracas de la vie quotidienne soient pris en charge par votre assurance multirisque habitation. Car, les dommages que vous pouvez causer à autrui sont normalement couverts par votre garantie responsabilité civile, hors situations particulières (dommages causés intentionnellement,…).

Pour savoir précisément de quoi il retourne, rapprochez-vous de votre compagnie d’assurance afin de vérifier que vous êtes bien couvert pour ce type de dommages. Si tel n'est pas le cas, pensez à comparer pour trouver une bonne assurance logement !

Sinistre de la vie courante : la déclaration du sinistre

Si vous vous trouverez confronté à ce genre de sinistres, vous disposez de 5 jours pour entrer en contact avec votre assureur pour lui en faire la déclaration.

Comment ? Par lettre recommandée avec accusé de réception au siège de la compagnie d’assurances en prenant soin d’indiquer : 
• le numéro de votre contrat
• la date du sinistre
• la nature du sinistre
• le descriptif des dommages

En sus, il faut prendre soin d’adresser une copie de ce courrier à votre agent d’assurances ainsi qu’une estimation des objets détruits ou détériorés.

Sinistre de la vie courante : l’expertise

Pour des sinistres de la vie courante, l’intervention d’un expert peut apparaître dispensable.

Toutefois, si votre compagnie d’assurance souhaite une expertise et que l’estimation de l’expert ne vous convainc pas, vous pouvez demander l’intervention d’un autre expert.

Si les deux experts ne parviennent pas à s’entendre sur l’estimation, un troisième expert pourra être désigné. Ils reprendront ensemble le travail d’expertise et les décisions seront alors prises à la majorité des voix pour éviter tout blocage.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction