Assurance multirisque habitation : dommages aux biens et nombre de pièces

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Assurance multirisque habitation : dommages aux biens et nombre de pièces

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance multirisque habitation : dommages aux biens et nombre de pièces

|
Note :
Consultations : 2854
Commentaires : 5
L'assurance MRH, les dommages aux biens et la détermination du nombre de pièces

Tout à fait protectrice, l’assurance multirisque habitation permet de couvrir vos biens contre de nombreux risques. Tour d’horizon.

 

Assurance habitation : les risques couverts

Plus protectrice que l’assurance habitation standard, l’assurance MRH couvre logiquement de nombreux risques pour garantir les dommages causés aux biens.

Ainsi, cette assurance permet d’affronter les périls suivants :

  • le vol, le vandalisme
  • l’incendie, l’explosion
  • la tempête, la grêle, la neige
  • le dégât des eaux
  • le bris de glace
  • les catastrophes naturelles et technologiques

En général, l’assurance MRH renferme même des garanties en assistance ainsi qu’une assurance protection juridique.

Pour plus de sûreté quant à l’étendue exacte de cette garantie, reportez-vous à votre contrat d’assurance logement.

 

Assurance habitation : comment déterminer le nombre de pièces ?

Si l’on en croit la plupart des contrats d’assurance multirisques habitation, cuisine, toilettes et salle de bain ne sont pas prises en compte. Idem pour toute pièce inférieure à 9 mètres carrés. A l’opposé,  une pièce dont la superficie dépasse 30 mètres carrés comptera comme deux pièces.

Sachant que le nombre de pièces qu’il convient de prendre en compte varie selon les contrats, il est tout à fait conseiller de se reporter aux conditions générales de votre assurance ou de solliciter votre assureur.

 

Source : FFSA

 

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
5 réactions


avant ma resillation de mon contrat.j'ai un sinistre a declarer pui je le faire avant ma resillation


Bonjour,

rien n'interdit a priori de procéder à la déclaration d'un sinistre avant résiliation. Veillez toutefois à ce que les démarches et suites de cette déclaration, l'indemnisation notamment, aient pris fin avant de résilier.

Pour plus de sûreté, reportez-vous à la lettre de votre contrat d'assurance.


Bonjour, Groupama refuse de me rembourser mon cambriolage, car lorsque j'ai souscrit à l'époque (il y a plus de 15 ans) mon assurance, j'avais déclaré une alarme, or celle-ci ne fonctionne plus aujourd'hui. Ai-je un recours ou ont-ils raison ? merci pour votre retour


Bonjour,

Lorsque survient un changement vous devez le signaler à votre assureur (en l'occurence, vous auriez dû déclarer à votre assureur que votre alarme ne fonctionnait plus).

Cependant, vous pouvez tenter de jouer sur votre bonne foi : c'est à dire que vous expliquez par lettre à votre assureur que si vous n'avez pas déclarez ce dysfonctionnement ce n'est pas dans le but de frauder mais seulement parce que vous n'aviez pas conscience de l'importance de cette déclaration. Vous n'y avez pas pensé. L'assureur peut alors vous épargner la surprime (mais ce n'est pas sûr)

Si vraiment il ne veut rien entendre, vous avez toujours la possibilité de faire appel au médiateur de votre compagnie qui tentera de résoudre ce litige à l'amiable.

 


Merci pour vos conseils, sérieux et bien appropriés. Mon courrier part ce jour. Cordialement.