Comparez gratuitement

Peut-on bloquer une assurance vie ?

14 mai 2012 La Rédaction d'Assurland 44424 vues

Assurance vie Comparez gratuitement

Pourquoi contester une assurance vie ? En pratique, cette contestation émane bien souvent des héritiers non mentionnés dans le contrat. En effet, le bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie peut être un tiers à la succession. Quelles voies de recours leur sont alors ouvertes ?

Pourquoi contester une assurance vie ?

Le contrat d’assurance vie ne rentre pas dans le cadre de la succession. Au terme de la loi, il n’existe aucun recours pour contester beneficiaire assurance vie. C’est pour cette raison que le souscripteur l’utilise parfois pour favoriser l’un de ses héritiers ou bien alors léguer une somme à un tiers. Pour pouvoir bénéficier de ce régime spécifique, le bénéficiaire doit être, selon l’article L131-8 du Code assurances :

  • Désigné par son nom ;
  • Ou identifiable le jour de l’exigibilité des prestations.

Malgré des sommes parfois importantes et qui peuvent porter atteinte à la réserve héréditaire, les héritiers ne peuvent donc pas remettre en cause le contrat d’assurance vie. De fait, ce contrat ne pourra être attaqué que par le biais du montant des primes versées.

bloc-cta-vie
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance vie

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Lettre contestation assurance vie : les primes exagérées 

Les héritiers qui se sentent lésés peuvent contester des primes « exagérées ». Il faut pour cela tenir compte des facultés mentales du souscripteur. L’article L132-13 du Code des assurances permet en effet d’intenter un recours contre ces primes dès lors qu’elles apparaissent exagérées par rapport aux moyens de l’assuré.

« Le capital ou la rente payable au décès du contractant à un bénéficiaire déterminé ne sont soumis ni aux règles du rapport à succession, ni à celles de la réduction pour atteinte à la réserve des héritiers du contractant. Ces règles ne s'appliquent pas non plus aux sommes versées par le contractant à titre de primes, à moins que celles-ci n'aient été manifestement exagérées eu égard à ses facultés ».

jugement-vie

Contester une assurance vie : recours contre les primes exagérées

Le recours peut être intenté par toute personne qui juge que ces primes présentent un caractère manifestement exagéré. Dans la majeure partie des cas, ce recours est intenté par les héritiers de l’assuré. S’il faut saisir le tribunal de grande instance du lieu de règlement de la succession de l’assuré défunt, il est vivement conseillé de solliciter un avocat spécialiste du droit des successions. Si la loi permet d’intenter un recours contre les primes manifestement exagérées, c’est le juge qui tranche et dit si les primes du contrat dont il est saisi présentent un tel caractère. En s’appuyant sur la jurisprudence et différents critères, il devra décider seul appréciant notamment la situation de l’assuré défunt au moment du versement des primes. Bien entendu, il appartiendra à la personne, morale ou physique, à l’origine du recours de prouver la nature manifestement exagérée des primes versées par le disparu.  Ainsi, le montant de ces primes devra être apprécié à la lumière des éléments suivants :

  • la totalité des revenus de l’assuré défunt ;
  • l’intégralité de son patrimoine
  • l’utilité du montant des primes versées par rapport à sa situation.

Contester une assurance vie : des sanctions sont possibles

In fine, si le juge considère que les primes sont exagérées, tout ou partie sera réintégrée au patrimoine qui sert de base au calcul de la succession. Ces primes seront ainsi prises en compte dans la succession. Il y a également d’autres possibilités :

  • Requalification par les tribunaux du contrat en donation indirecte ;
  • Invoquer l’abus de droit (c’est l’administration fiscale qui peut disposer de ce recours).

Si les recours sont différents, il est nécessaire de prouver l’inutilité du placement en assurance vie. Autrement dit vous devrez montrer que le défunt n’avait aucune raison d’avoir une assurance vie.

FAQ contestation assurance vie

Comment modifier le bénéficiaire d'une assurance vie ?

Le souscripteur peut modifier la clause bénéficiaire à tout moment. Il doit informer l'assureur de sa décision par l'envoi d'une simple lettre. Lorsque l'assureur reçoit la lettre, il établit un avenant qui modifie la clause bénéficiaire du contrat initial.

Qui peut bloquer une assurance vie ?

Le recours peut être intenté par toute personne qui juge que ces primes présentent un caractère manifestement exagéré. Dans la majeure partie des cas, ce recours est intenté par les héritiers de l'assuré.

Comment suspendre des prélèvements assurance vie ?

Si votre contrat prévoit que l'assuré peut demander la suspension de ses versements à l'assureur, vous pouvez contacter votre compagnie d'assurances par le biais d'une lettre recommandée avec accusé de réception.

Quels sont les frais pour clôturer une assurance vie ?

La majorité des contrats d'assurance vie ne prévoient pas de frais de résiliation et de rachat, c'est-à-dire que votre retrait sera gratuit. C'est au moment du versement des primes que des frais seront prélevés (les frais d'entrée/de versement).

Comment récupérer l'argent d'une assurance vie ?

L'assurance vie est un placement de long terme, mais l'épargne y est généralement toujours disponible. Il existe trois manières d'y récupérer les capitaux placés :

  • en une seule fois,
  • en plusieurs,
  • en les transformant en rente viagère, c'est-à-dire un revenu versé jusqu'au décès.

Quand peut-on arrêter une assurance vie ?

C'est possible à tout moment, sans condition d'ancienneté du contrat et il n'y a pas de nécessité d'attendre l'échéance du contrat ou sa date anniversaire de prise d'effet. Le souscripteur doit racheter les capitaux investis sur son contrat. Cependant, le rachat total ou partiel d'un contrat d'assurance vie entraîne l'application de la fiscalité sur les intérêts perçus.

Comment réclamer une assurance vie après un décès ?

Afin de réclamer une assurance vie au décès, il faut vous munir des documents suivants :

  • un certificat de décès qui prouve que le souscripteur du contrat est bien décédé, à demander à la mairie du lieu du défunt,
  • un RIB pour que l'assureur vous verse l'argent.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance vie

Déclaration de sinistre : mode d'emploi et modèle de lettre Déclarer un sinistre à son assureur : modèle de lettre gratuit

Une fois que vous avez identifié le type de sinistre dont vous êtes victime, vous devez le déclarer à votre assureur. Cette démarche est essentielle pour que vous puissiez bénéficier des garanties souscrites. Voici les étapes à suivre pour bien remplir votre déclaration de sinistre à votre assureur.

Lire la suite
contrat-signature Assurance : qu'est-ce que la reconduction tacite ?

En assurance auto, le contrat est renouvelé de manière automatique tous les ans, tant que l'assuré ne le résilie pas. Pour que l'assuré puisse savoir avec précision à quelle date le contrat arrive à son échéance, l'assureur a le devoir de le lui rappeler tous les ans suivant des délais bien précis.

Lire la suite
groupe-personnes-rue Maximisez votre protection avec l'assurance responsabilité civile en 2024

La responsabilité civile englobe l'obligation de compenser les préjudices infligés à autrui, qu'ils soient d'ordre physique, matériel, immatériel ou moral. En matière d'assurance, surtout en ce qui concerne les assurances habitation et auto : elle représente une protection essentielle. Elle est d'ailleurs le plus souvent intégrée dans les contrats d'assurance.

Lire la suite
marteau-tribunal-justice-fraude Quels sont les risques de fausse déclaration d'assurance en 2024 ?

Qu'elle soit intentionnelle ou non, une fausse déclaration constitue une fraude à l'assurance. Ces fraudes coûtent très cher aux compagnies d'assurance, avec des estimations atteignant plusieurs milliards d'euros par an. Mais quels sont les risques encourus ?

Lire la suite
loi-chatel Comment la loi Chatel change la résiliation d'assurance en 2024 ?

Avec la loi Chatel votée en 2005 (loi n° 2005-67 du 28 janvier 2005 tendant à conforter la confiance et la protection du consommateur), résiliez plus facilement votre contrat d'assurance !

Lire la suite
Loi-hamon Maximiser vos droits de résiliation avec la loi Hamon en 2024

La loi Hamon permet au consommateur de pouvoir résilier son assurance auto, moto, habitation ou autre à n'importe quel moment au bout d'un an de souscription. Mais comment fonctionne exactement cette loi ?

Lire la suite