Auto : comment bien conduire durant l'hiver ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Auto : comment bien conduire durant l'hiver ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Auto : comment bien conduire durant l'hiver ?

|
Consultations : 390
Commentaires : 0
Adoptez la bonne conduite auto pendant l'hiver
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Pendant l’hiver, les routes sont plus dangereuses. Avec le brouillard, la neige ou encore le gel, les conducteurs doivent faire preuve de prudence et de vigilance. Alors, comment bien conduire durant la saison hivernale et éviter de « fâcher » votre assurance auto ?

Connaître l’état des routes

Pour mieux conduire durant l’hiver, la première chose à faire est de toujours rester renseigné sur l’état des routes et des éventuelles perturbations dont il faut tenir en compte.

De cette manière, vous pouvez anticiper les éventuels dangers et évoluer plus prudemment en fonction des avertissements. Mieux encore, il ne faut pas hésiter à annuler un déplacement en cas de fortes perturbations.

Le bon équipement auto pour l’hiver

Pour une conduite plus sûre en hiver, il est indispensable de bien s’équiper.

D’abord, dès que le thermomètre indique moins de 7 °C, il est vivement conseillé d’installer les pneus d’hiver qui adhèrent beaucoup mieux aux routes.

A souligner, en outre, qu’en période de fraîcheur, il est judicieux d’augmenter légèrement la pression de chaque pneu (+ 0,2 par rapport à la valeur préconisée).

En matière d’équipements, il existe quelques équipements qui se révèlent indispensables comme le chiffon, la lampe de poche, la raclette pour le pare-brise ou encore les incontournables pneus de rechange.

Conduire prudemment en hiver

En ce qui concerne la conduite proprement dite, il est vivement conseillé de rouler moins vite que d’habitude.

Il faut aussi prendre l’habitude de placer une plus grande distance de sécurité avec les autres voitures en sachant que les routes deviennent plus glissantes (faire encore plus attention en cas de pistes verglacées, enneigées ou humides).

Ensuite, il faut tenir compte du fait que la visibilité est moins bonne. Prendre alors des précautions en conséquence comme le dégivrage des vitres, le contrôle des éclairages ou encore la vérification des essuie-glaces. En roulant, l’usage des feux de brouillard devient essentiel.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction