Auto détruite par la grêle ? Faites jouer l'assurance !

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Auto détruite par la grêle ? Faites jouer l'assurance !

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Auto détruite par la grêle ? Faites jouer l'assurance !

|
Consultations : 569
Commentaires : 0
Assurance auto : les dégâts causés par la grêle
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Une voiture stationne à l’extérieur et, un jour, une averse de grêle l’endommage. Selon l’intensité de l’événement climatique, votre véhicule peut se retrouver plus ou moins endommagé avec de simples bosses ou des dégâts considérables. Quelle que soit l’importance des dégâts, il faut respecter certaines conditions pour bénéficier d’une indemnisation.

Pour un meilleur remboursement

Avant toute formalité, une relecture du contrat d’assurance automobile permettra de connaître les caractéristiques de cette prise en charge.

Si les assurés au tiers ne sont pas couverts, la majorité des engagements d’assurance tous risques permettent de bénéficier d’un dédommagement en échange du paiement d’une franchise souvent incluse entre 200 et 400 euros.

Si les dégâts de la carrosserie sont assurés par la couverture dommage tous accidents, c’est la garantie bris de glace qui permettra une indemnisation pour la réparation des parties vitrées de l’automobile.

Respecter les délais

Pour bénéficier d’une indemnisation, il faut envoyer sous 5 jours la déclaration de sinistre à l’assurer par lettre recommandée avec accusé de réception. Quelques assureurs demandent que l’on joigne une attestation d’intempéries fournie par Météo France.

Après l’envoi, un expert d’assurance va se déplacer afin d’estimer les préjudices. Si vous n’êtes pas d’accord avec les conclusions de l’expert, vous pouvez demander une contre-expertise mais ce sera à vos frais. En cas de désaccord persistant, la voie de la tierce expertise peut être ouverte.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction