Auto : une limite d'âge pour conduire ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Auto : une limite d'âge pour conduire ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Auto : une limite d'âge pour conduire ?

|
Note :
Consultations : 596
Commentaires : 1
L'assurance auto des seniors
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Selon les plus récentes statistiques, tout conducteur, quel que soit son âge, peut être responsable d’un accident de la circulation. La « bonne conduite » au volant ne dépend donc pas uniquement de l’âge de l’intéressé. Mais, quels sont ces facteurs qui peuvent constituer un frein à la conduite ?

Les conditions physiques

Un conducteur bénéficiant de toutes ses capacités physiques peut conduire, peu importe son âge. Cependant, il n’existe en France aucun examen pour tester l’aptitude du conducteur.

Cette absence de contrôle invite chaque conducteur à faire preuve de discernement, à se responsabiliser et à faire preuve de lucidité quant à la réalité de ses aptitudes au volant.

Très concrètement, il faut avoir une bonne vue ou porter l’équipement nécessaire, posséder une ouïe irréprochable, disposer de réflexes robustes et avoir une bonne psychomotricité.

Les problèmes ponctuels

Malgré l’absence de problèmes physiques évidents, certains problèmes ponctuels peuvent avoir un impact sur l’état de santé du conducteur. Cela peut entraîner une perte de vigilance pendant la conduite.

Par exemple, il peut s’agir de plusieurs nuits sans sommeil entraînant une fatigue, du stress causé par un événement particulier ou encore de la prise d’un traitement entraînant somnolence, euphorie ou encore vertiges passagers.

Pour éviter les accidents, il faut prendre le temps d’être dans son état normal avant de prendre le volant pour éviter les éventuels accidents.

Quels risques en cas d’accident ?

Un senior responsable d’un accident de la route même sans gravité peut éveiller la curiosité de la compagnie d’assurances.

Toutefois, à force de prudence et d’expérience, il a sans doute récolté du bonus, ce qui devrait plaider en sa faveur. Ainsi, un accident sans gravité ne devrait pas avoir d’impact considérable sur le contrat d’assurance auto. Cependant, si ces « petits » accidents deviennent récurrents, il en ira sûrement tout autrement.

Afin de trouver la meilleure assurance auto pour vos besoins, il suffit d’utiliser un comparateur d’assurances. En quelques clics, vous pouvez accéder à de nombreuses offres, ce qui aide à trouver la formule la plus adaptée.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


J'ai été assuré à une Compagnie lorsqu'elle a dû me rembourser (pour 22.000 euros) suite aux inondations du 3 octobre 2015, ma "nouvelle" 308 Peugeot (décrétées catastrophes naturelles. Comme on continuait à me faire des prélèvements mensuels de 196,67 euros !..), pendant trois mois, j'ai fini par protester en lettre recommandée, et les trois mois trop prélevés m'ont été remboursés. Lorsque fin janvier 2016, j'ai demandé le report du contrat sur un véhicule que j'étais entrain d'acheter cela m'a été refusé, sous prétexte que j'avais interrompu le dit contrat pendant plus de trois mois. Je précise que j'ai 80 ans. J'ai trouvé, bien sûr une autre compagnie. Remerciements.