Informations pratiques sur l'assurance

Catastrophes naturelles : tout ce qu'il faut savoir sur l'indemnisation

Publié par le , Mis à jour le 19/01/2015 à 09:42
656 vues 3 réactions Note

La France est souvent frappée par de violentes intempéries qui dévastent tout sur leur passage. Ainsi, lorsqu’ils sont pris au dépourvu les assurés ne savent plus très bien ce que couvre la compagnie d’assurance qu’ils ont choisi. Comment faire pour être bien indemnisé ? Le point sur tout ce que vous devez savoir en cas de catastrophe naturelle.

La prise en charge de l’assurance habitation

Pour commencer, il faut savoir que l’ensemble des contrats d’assurance de biens (multirisques habitation et entreprise) comportent une garantie catastrophes naturelles. Dans notre pays, il existe des communes que l’on désigne comme étant des zones «en état de catastrophe naturelle». Dans ces régions, les dommages matériels provoqués par une inondation peuvent faire partie d’une prise en charge au sein de la garantie catastrophes naturelles souscrite avec un contrat prenant en charge ce type de sinistre. À noter que cette prise en charge est effective lorsqu’un arrêté interministériel paru au Journal officiel déclare l’état de catastrophe naturelle. Les biens ou les activités installées dans les zones inconstructibles en sont par ailleurs exclus.  

Sachez la garantie catastrophes naturelles fonctionne dans le cadre de dommages matériels causés aux biens des assurés et seulement ceux-là.

Les procédures à suivre pour obtenir une indemnisation 

Avant d’entamer des démarches, il est primordial de prendre les précautions nécessaires afin d’éviter l’aggravation des dégâts. Essayez de conserver bien à l’abri un certain nombre de preuves justificatives telles que les photos ou les vidéos. Car, lorsque vous êtes victime d’un sinistre, vous  devez le déclarer le plus rapidement possiblement à votre assureur.

Pour être indemnisé, vous devez transmettre un descriptif des dommages subis en prenant soin de bien préciser leur nature ainsi qu’un état estimatif des pertes. Factures d’achat, contrats de location, photos sont tant de preuves qui vous permettront d’être rapidement indemnisé. Le délai d’attente est de minimum deux mois à compter de la date inscrite sur l’état estimatif des dommages. Dans les cas les moins graves, un nettoyage de cave par exemple, l’indemnisation peut arriver au bout de 2 à 3 semaines.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
3 RÉACTIONS

Bon article. Mais malgré des recherches je ne trouve pas solutions à mon cas, j ai acheté ma maison en mars 2018 je me suis apercu de fissures en décembre. Déclaration sinistre le16/12/18 après parution de deux arrêté un sécheresse de 2017 et le 2e pour inondation mouvement de terrain. Mon assurance ne veut pas prendre en charge sécheresse car pas propriétaire en 2017 et me demande de me rapprocher de l assurance ancien propriétaire, malheureusement celui ci. N'étais pas assuré en propriétaire car location, comment faire svp

Assurland.com, le comparateur d'assurances

Bonjour,

Il y avait bien un propriétaire à l’époque. C’est l’assurance de ce propriétaire qui est concernée.

Re merci comme je disais la maison n était pas assuré par les anciens propriétaires il y avait que l assurance des locataires. Pour information fissures apparues la en fin d automne. Lors de l achat de notre maison elle ne comportait pas de fissures. Cdlt

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES