Catastrophes technologiques : êtes-vous couvert ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Catastrophes technologiques : êtes-vous couvert ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Catastrophes technologiques : êtes-vous couvert ?

|
Consultations : 519
Commentaires : 0
Focus sur la garantie catastrophes technologiques
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

De nombreux contrats d’assurance habitation renferment la garantie « catastrophes technologiques ». Si cette garantie figure essentiellement dans la formule multirisque, il faut savoir avant de vous lancer ce qu’elle couvre exactement. Présentation.

Un aménagement légal

Le 30 juillet 2003, en réaction à l’explosion qui s’était produite deux ans plus tôt à l’usine AZF de Toulouse, la loi « Risques » a créé en application la garantie catastrophes technologiques que l’on peut aujourd’hui retrouver dans certains contrats d’assurances habitation et auto.

Concrètement, cette garantie trouve à jouer dans différentes circonstances notamment lorsqu’il se produit un accident alors que des matières dangereuses sont transportées.

De la prévention aussi

Face à de tels périls, l’Etat a lancé des plans de prévention des risques technologiques (PPRT), l’idée étant notamment d’identifier et de délimiter les secteurs à risques pour éviter les nouvelles constructions ou l’extension d’édifices existants.

Tout vendeur doit également renseigner les futurs acheteurs et locataires de l'existence de risques technologiques.

Si le logement est endommagé par une catastrophe technologique, il est impératif de prévenir l’assurance habitation au plus tard dans les cinq jours ouvrés suivant l’incident. La compagnie va ensuite envoyer un expert pour l’évaluation de l’ampleur des dommages.

La majorité des factures d’acquisition, les attestations de gages ainsi que certains dossiers qui peuvent servir de preuves doivent être conservés.

Trois mois après la remise de l’état estimatif des biens mobiliers détériorés, l’assureur va rembourser le sinistré.

Pour avoir la bonne assurance habitation par rapport à vos besoins, il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur d’assurances. Totalement gratuit et sans le moindre engagement, cet outil vous aide à dénicher le contrat le plus pertinent en vous permettant notamment d’accéder aux détails des différentes formules comparées.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction