Chien et chat : pourquoi et comment réaliser une consultation pubertaire ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Chien et chat : pourquoi et comment réaliser une consultation pubertaire ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Chien et chat : pourquoi et comment réaliser une consultation pubertaire ?

|
Consultations : 385
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance chien/chat : Choisissez votre assurance chiens-chats

La consultation pubertaire est un rendez-vous très important pour la santé et l’évolution sociale de votre chat et de votre chien. Programmée entre 3 et 15 mois, il permet au vétérinaire de s’assurer que l’animal se développe normalement et que tout va bien au niveau de la santé. En fonction du constat, différentes recommandations sont données.

La visite pubertaire

Cette visite pubertaire appartient à la catégorie des actes préventifs. De ce fait, elle est couverte par le forfait prévention que proposent la plupart des assurances chienchat et auquel les propriétaires ont tout intérêt à souscrire.
Cette consultation permet au vétérinaire de s’assurer que la croissance de la boule de poils est normale : elle ne doit être ni trop lente ni trop rapide. En cas d’anomalie, des ajustements sont préconisés au niveau de l’alimentation. Des compléments alimentaires peuvent être prescrits.

Des vérifications importantes

Dans le cadre d’une consultation pubertaire, le vétérinaire contrôle tout : les dents, les oreilles, le cœur, les testicules ou encore les hanches. Le praticien contrôle, par ailleurs, les vaccins de l’animal qui doivent être bien à jour. Celui-ci pose aussi des questions sur les traitements préventifs contre les parasites. Pour les maîtres qui en sont à leur premier animal adopté peuvent recevoir des conseils sur la façon dont leur toutou ou leur minet doit être entretenu et manipulé. A tout cela s’ajoute, les informations et les conseils sur l’intérêt de stériliser ou de castrer l’animal.

L’éducation

Enfin, il convient de souligner que le vétérinaire ne s’intéresse pas uniquement à la santé physique. L’éducation du chat ou du chien entre également en ligne de compte. Le praticien est notamment à même de détecter les troubles du comportement et peut prodiguer des recommandations pour y remédier.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction