Comment assure-t-on un quad ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Comment assure-t-on un quad ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Comment assure-t-on un quad ?

|
Consultations : 3282
Commentaires : 0
quads-desert
Amateur de sensations, vous possédez ou souhaitez acheter un quad ? Avant de sauter le pas ou pour profiter de votre engin en toute sérénité, découvrons avec la FFSA ce qu’il faut absolument savoir sur le front des assurances.
 
Un quad, ça s’assure ?
Quel que soit son usage, un quad doit être assuré. Il se trouve effectivement soumis à une obligation d’assurance quad. Comme la voiture, la moto et les autres véhicules terrestres à moteur.
De fait, que vous circuliez ou non sur les voies ouvertes à la circulation publique, il est impératif que vous soyez assuré au titre de la responsabilité civile automobile.
Plus loin, vous pouvez souscrire une ou plusieurs assurances complémentaires pour couvrir votre engin (dommages causés par suite d’incendie, vol,…) ainsi que les dommages corporels que vous pourriez subir.
 

 

Le casque, on le porte ?
Que vous circuliez ou non sur la voie publique, vous devez porter un casque qui doit être homologué. Même obligation pour votre passager.
Si vous omettez de porter un casque, vous vous exposez aux sanctions suivantes :
• l’amende
• l’immobilisation de votre quad
• le retrait de points sur votre permis de conduire
 
Le bonus malus joue-t-il pour le quad ?
Tout est affaire ici de cylindrées. Si votre véhicule se caractérise par une cylindrée inférieure ou égale à 80 cm3, la clause de bonus malus ne s’appliquera pas. Au-delà de ce plafond, elle trouvera à jouer de la même façon que pour une auto.
 
Faut-il posséder un permis de conduire ?
Même s’il existe une grande variété de quads, le Code de la route ne distingue que deux catégories de quadricycles à moteur :
• le quadricycle léger à moteur : sa vitesse ne peut dépasser 45km/h ni sa cylindrée 50 cm3
• le quadricycle lourd à moteur
Dans le premier cas, tout conducteur doit avoir plus de 16 ans et, s’il est né après le 31 décembre 1987, il doit posséder le Brevet de Sécurité Routière (BSR) ou être titulaire du permis de conduire pour pouvoir circuler sur la voie publique.
S’agissant d’un quadricycle lourd, il est nécessaire d’être âgé de plus de 16 ans et posséder un permis A1 ou B1. 
 
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction