Comment assurer une maison située en zone à risques ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Comment assurer une maison située en zone à risques ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Comment assurer une maison située en zone à risques ?

|
Consultations : 507
Commentaires : 0
Quelle assurance logement pour une habitation en zone à risques ?
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

A partir du moment où l’on est propriétaire d’une habitation, la souscription d’une assurance habitation apparaît assez indispensable. Ceci est d’autant plus important si le logement en question se trouve dans une zone à risques. Mais en quoi consiste une zone dite « à risques » ? Une assurance spécifique est-elle de mise pour une habitation qui se situe dans une telle zone ? Toutes les informations utiles dans ce nouvel article pratique.

Définition d’une zone à risques

Une zone à risques, comme son nom l’indique, est une portion du territoire qui implique des risques. En France, on peut faire la distinction entre 4 principales zones.

D’abord, il y a la zone rouge où le risque est maximum. D’ailleurs, la construction d’un logement y est strictement interdite. Il est néanmoins possible qu’un bâtiment y ait été érigé avant que la zone obtienne cette classification.

Dans une zone bleue, on dit que les risques sont « maîtrisés ». Avant toute acquisition ou location d’un bien immobilier dans cette zone, il faut s’informer sur les risques qu’implique un tel investissement. La construction est donc autorisée mais sous conditions.

En zone blanche, il n’existe pas de risque ou de danger particulier. Les acquisitions ou locations se font en toute liberté.

Enfin, il faut aussi mentionner les zones particulièrement exposées aux cambriolages qui sont considérées comme étant « à risques » pour les assureurs.

Quelle assurance habitation pour une zone à risques ?

Souscrire une assurance logement est obligatoire pour le locataire d’un logement vide et facultative pour le propriétaire.

La garantie responsabilité civile constitue un minimum. Quant à l’assurance couvrant les dommages que subiraient la construction ou le propriétaire (ou le locataire), elle n’est pas imposée. En revanche, il est indispensable d’assurer la sécurité des tiers.

Il est important de souligner que les assureurs sont en droit de refuser l’assurance d’une habitation se trouvant dans une zone à risques. Dans ce cas, il est recommandé de s’adresser au Bureau Central de Tarification (BTC) qui orientera vers un prestataire qui accepte de couvrir les risques. Dans tous les cas, il faut savoir qu’en fonction des risques couverts, l’assurance habitation pourrait être particulièrement coûteuse.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction