Informations pratiques sur l'assurance

Comment choisir sa crème solaire ?

Publié par le , Mis à jour le 12/10/2017 à 11:28

Cet été, enduisez-vous plusieurs fois par jour de crème solaire !

Les vacances d’été arrivent à grand pas et le soleil est déjà là. S’il est toujours agréable de prendre le soleil pour bronzer, il est de rigueur de rappeler les dangers d’une exposition au soleil. Vous pourrez toujours prendre des couleurs avec une crème solaire efficace, en limitant les dangers des ultraviolets. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les crèmes solaires : des indices à la qualité de ces dernières…

Les dangers d’une exposition au soleil

 « Soleil » rime peut-être avec « merveille » mais le soleil est également un danger pour notre santé. Une exposition au soleil sans protection est un réel danger pouvant engendrer un simple coup de soleil ou provoquer des cancers de la peau. Explications.

  • Soleil = Ultraviolets (UV) = DANGER !
  • Les UV sont invisibles pour l’œil humain et ne diffuse pas de chaleur
  • Les UV sont composés des UVA et des UVB
  • UVA : 95 % des UV arrivant à la surface de la Terre
  • UVB : mieux filtrés mais l’intensité augmente au cours de la journée
  • Les UV sont un danger pour la peau et pour les yeux :
  • Pour la peau : coup de soleil, vieillissement cutané, allergies, cancers (mélanomes et carcinomes)
  • Pour les yeux : ophtalmie ou « coup de soleil » de l’œil, cataracte, dégénérescence de la rétine

Tout le monde est concerné par les dangers d’une exposition au soleil mais certains le sont plus que d’autres :

  • Les personnes à peau claire, aux cheveux roux ou blonds ou aux yeux clairs
  • Les personnes avec de nombreux grains de beauté ou avec des grains de beauté congénitaux ou atypiques
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux de mélanome
  • Les personnes suivant un traitement les rendant photosensibles

6 trucs pour bien choisir sa crème solaire

1.       Choisir l’indice de protection solaire

Il s’agit du niveau de protection contre les UVB. Plus l’indice est élevé plus la protection est efficace contre les brûlures et coups de soleil. Mais la réglementation indique que la protection contre les UVA doit être au moins égale au tiers de la protection UVB. Par exemple, pour une protection contre les UVB avec un indice de 30, la protection des UVA doit être au moins de 10.

Comment choisir l’indice de protection ? Il existe 4 catégories de produits solaires, tenant compte des facteurs de protection solaire (SPF) :

- Protection faible : SPF de 6 ou 10

- Protection moyenne : SPF de 15, 20 ou 25

- Protection haute : SPF de 30 ou 50

- Très haute protection : SPF de 50+

2.       Choisir la crème solaire selon son type de peau

D’ordinaire, les peaux sont classées selon 6 catégories nommées « phototype », selon le site doctipaharma.fr.

- Phototype 0 : peau des albinos qui brule très facilement et ne doit jamais s’exposer

- Phototype 1 : peau très claire, blanche, cheveux blonds ou roux, yeux bleus ou verts et taches de rousseur apparaissant rapidement en cas d’exposition. Ces peaux brulent facilement au soleil et ne bronzent jamais

  • Crème solaire très haute protection obligatoire

- Phototype 2 : peau très claire qui peut se haler, cheveux blonds ou châtains clairs, taches de rousseurs qui apparaissent au soleil, brule facilement et bronze légèrement

- Phototype 3 : peau moyenne, des cheveux blonds ou châtains, peu ou pas de tache de rousseur, brule modérément et bronze petit à petit

  • Très haute protection ou haute protection

- Phototype 4 : peau mate, cheveux châtains ou bruns aucune tache de rousseur, brule peu et bronze bien

  • Protection moyenne ou haute protection

- Phototype 5 : peau foncée, naturellement pigmentée, cheveux et yeux noirs, brule rarement et bronze beaucoup

- Phototype 6 : peau noire, cheveux et yeux noirs, ne brulant pas

  • Faible protection ou moyenne protection

 

3.       Choisir le filtre solaire

Autre élément dont il faut tenir compte en choisissant sa crème solaire : le type de filtre.

- Ecrans minéraux : composés de dioxyde de titane, oxyde de zinc, ces filtres agissent par réflexion et dispersion des UVA et UVB. Ils peuvent laisser un aspect légèrement blanc sur la peau et s’adressent aux enfants ou aux peaux intolérantes.

- Ecrans organiques : nommés Tinosorb M et S,  ils protègent aussi bien contre les UVA que les UVB.

- Filtres chimiques : composés d’ Octocrylène, Méroxyl, ces filtres assurent la protection cutanée par absorption sélective des UV.

4.       Choisir la texture de sa protection solaire

Spray, crème, lait, lotion, huile, stick ? Tout dépend de la zone d’application. Le spray et la lait pour le corps, la crème pour le visage, les sticks pour les lèvres ou le nez par exemple. Depuis quelques années se développent également les formules sèches, agréables à porter car ne laissant pas une texture grasse.

5.       Quelle crème solaire pour les enfants ?

Les enfants sont des sujets particulièrement sensibles au soleil, avec une peau fine et plus fragile que celle des adultes. En plus des tee-shirts obligatoires et d’une protection pour la tête et les yeux, il est impératif d’appliquer une très haute protection toutes les deux heures.

6.       Tenir compte de la date de péremption ?

Les protections solaires ont une date de péremption au-delà de laquelle l’efficacité totale du produit n’est plus assurée. Donc il convient de changer de pot de crème solaire s’il a été laissé en plein soleil plus d’une fois, s’il a pris l’eau ou le sable. En revanche, au-delà de ces situations, inutile de jeter une crème solaire périmée.

Test VRAI / FAUX : que savez-vous sur le soleil ?

Un petit test pour voir si vous connaissez bien les dangers du soleil !

  1. Les séances de bronzage en cabine préparent la peau au bronzage ?
  2. La crème solaire est une protection suffisante contre le soleil ?
  3. Je suis bronzé, je dois continuer de me protéger !
  4. Le danger du soleil n’est pas lié à la chaleur mais à l’intensité des UV
  5. Je cours un risque seulement en cas de coup de soleil

 

 

  1. Faux. Les UV des cabines artificielles de bronzage s’ajoutent aux rayons du soleil, augmentant le risque de cancer. Ce n’est en aucun cas une préparation de la peau au bronzage. Il vaut mieux éviter.
  2. Faux. L’écran total n’existe pas, donc les crèmes solaires ne filtrent pas la totalité des UV, même étalée en dose recommandée.
  3. Vrai. Si le bronzage est la manière naturelle de la peau pour se protéger des UV, elle ne représente qu’entre 3 et 5 d’indice de protection. Les peaux bronzées naturellement ou après une séance de bronzage nécessitent donc d’une protection supplémentaire.
  4. Vrai. La chaleur n’est pas le seul indice de présence des UV. Le danger existe également par temps frais ou par temps nuageux, ce sont même des temps traitres tout aussi dangereux, qui laissent passer les UV.
  5. Faux. Les coups de soleil sont des brûlures, mais un autre danger réside dans les UV qui se cumulent tout au long de la vie.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES