Comment louer votre logement pendant les vacances ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Comment louer votre logement pendant les vacances ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Comment louer votre logement pendant les vacances ?

|
Consultations : 1535
Commentaires : 0
Vacances : pouvez-vous sous-louer votre logement ?
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Il arrive de plus en plus souvent qu’à l’occasion d’un court week-end ou pendant toute la durée des vacances, les Français louent leur logement. Pour ce faire, il arrive qu’ils fassent appel à certains sites spécialisés comme la plateforme Airbnb par exemple. Mais, cela ne suffit pas. Il faut veiller aussi à respecter quelques règles pour éviter toute déconvenue. Coup de projecteur.

Un droit né de la loi Alur

Avec la loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), mettre en location sa résidence principale est devenu un droit légalement reconnu.

Toutefois, une telle reconnaissance ne dispense pas du respect de certaines règles et mieux vaut se conformer à la règlementation en vigueur. A défaut, vous vous exposez à des sanctions non négligeables.

Choisissez le bon site

Au-delà du respect de certaines règles spécifiques, il est vivement conseillé d’opter pour la plateforme la mieux adaptée à la mise en location de votre bien immobilier.

En la matière, il apparaît pertinent de se tourner vers les sites web qui se sont fait une spécialité de la mise en relation entre voyageurs et personnes désireuses de louer leur résidence principale ou secondaire. Il peut s’agir par exemple d’Abritel, de Homelidays ou bien entendu d’Airbnb.

Courtoisie et honnêteté

Dans le cadre de la location entre particuliers, il est de bon ton de respecter des règles de bonne conduite. D’ailleurs, les différentes plateformes qui opèrent sur ce secteur ne sont pas avares de précieux conseils pour que la location se passe sans accroc.

Ainsi, il est déconseillé d’accepter plus de voyageurs que le logement ne peut en accueillir. Il faut aussi veiller à proposer un logement conforme au descriptif et aux photographies figurant dans l’annonce.

Si vous avez menti sur les caractéristiques de votre logement ou si la location ne s’est pas déroulée dans les meilleures conditions, notez que les plateformes peuvent faire disparaître votre annonce de leur site. En outre, ceux qui ont loué votre logement ont toujours la possibilité de commenter leur séjour. Une raison de plus de bien se conduire à l’égard de vos locataires.

Qui a le droit de louer ?

Si vous êtes locataire et que vous souhaitez sous-louer votre logement, c’est possible à la condition d’en informer votre propriétaire qui devra rédiger une autorisation.

Si vous êtes propriétaire du logement, il suffit de vérifier que le règlement de copropriété n’interdit pas ce mode de location meublée entre particuliers

En outre, n’oubliez pas de déclarer les revenus perçus grâce à cette location. En effet, ces revenus sont soumis à l’impôt sur le revenu à la manière d’une location meublée « traditionnelle ». A noter que pour 2014, il a été décidé que les revenus annuellement perçus ne doivent pas dépasser 760 euros pour prétendre à une exonération d’impôts.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction