Informations pratiques sur l'assurance

Comment payer moins cher son permis de conduire ?

Publié par le , Mis à jour le 14/02/2020 à 14:21

Il existe des solutions pour payer son permis de conduire moins cher

C’est un investissement. Avec un prix qui avoisine en moyenne 1 800 euros, le permis de conduire est un examen très onéreux pour les jeunes. Savez-vous qu’il est possible de baisser la facture ? Il existe plusieurs solutions pour payer son permis de conduire moins cher.

Le coût moyen d’un permis de conduire est de 1 800 euros

Avec un coût qui avoisine 1 800 euros avec des disparités entre les régions, le permis de conduire reste un investissement onéreux. Pour les jeunes, il n’est pas donc évident de le financer. Il existe pourtant des solutions pour payer moins cher son permis de conduire.

Le permis de conduire à 1 euro par jour

Le gouvernement offre un coup de pouce aux jeunes de 15 à 25 ans avec « le permis à un euro par jour ». Il permet de financer le coût de la formation pour les permis de catégorie B, A1 et A2. Il n’est évidemment pas question de verser 1 euro par jour à son auto-école. Il s’agit d’un prêt à taux zéro (les intérêts sont pris en charge par l’Etat) remboursable sur 20 à 40 mois avec un remboursement qui ne va pas dépasser 30 euros par mois.

Pour bénéficier de ce permis à un euro par jour, le candidat doit être inscrit dans une auto-école partenaire de l’opération. Les professionnels et l’élève fixent les heures de conduite pour établir un devis. Les parents peuvent ainsi se rendre dans une banque partenaire afin d’obtenir le prêt. Attention, le prêt ne dépasse jamais le montant du devis. En cas de refus de la banque, c’est la mission locale qui se chargera de remettre une attestation d’éligibilité à remettre à l’établissement bancaire.

Depuis le 1er juillet 2006, un nouveau décret n° 2016-891 prévoit que les candidats qui ont raté l’examen accèdent eux aussi au permis moto à 1 euro au moment de leur nouvelle tentative. Le montant du prêt accordé reste fixé à 600, 800 ,1 000 et 1 200 euros avec les mêmes mensualités.

Une aide de 500 euros accordée aux apprentis

Le permis de conduire est indispensable pour les jeunes apprentis. Pour les jeunes professionnels qui n’ont pas forcément les moyens de le financer, sachez que le gouvernement a annoncé 20 mesures pour « transformer l’apprentissage en France ». Parmi elles, on retrouve une aide de 500 euros accordée aux apprentis qui souhaitent passer l’examen.

Cette aide financière est accordée à tous les apprentis de 18 ans et plus sans conditions. L’objectif est de faciliter la mobilité de ces jeunes qui trouvent un travail dans les 7 mois qui suivent leur formation. En parallèle, l’executif a également annoncé que des partenariats seraient noués entre les régions et les auto-écoles pour proposer « des forfaits à prix réduits ».

L’auto-école 2.0

Les auto-écoles 2.0 fleurissent sur Internet. Des établissements qui offrent la possibilité à l’aspirant automobiliste de réviser son code sans bouger de son canapé. Grâce à son espace personnel, le candidat peut bénéficier d’un suivi personnalisé de son apprentissage.

L’inscription se fait en ligne et propose des tarifs moins élevés que les auto-écoles traditionnelles. Après un cours de conduite réservé en ligne, l’élève doit se rendre sur son espace personnel pour prendre connaissance de l’évaluation postée à son intention par le moniteur. Les élèves ne sont d’ailleurs pas les seuls à être notés. Ils peuvent aussi évaluer leur instructeur.

Ornikar est l’un des pionniers de l’auto-école en ligne. En 2014, l’entreprise s’attire les foudres de plusieurs auto-écoles qui s’insurgent des offres proposées par la start-up. À l'époque, des syndicats reçus par Emmanuel Macron et Manuel Valls attaquent Ornikar. Il faut dire qu’avec ce système, il n’y a plus de frais de dossier et les coûts fixes sont réduits. Ainsi, le coût d’une heure de conduite peut passer de 48 à 34.90 euros. Une très belle économie pour un élève.

Pour proposer un service de qualité à ses élèves, Ornikar peut compter sur des moniteurs indépendants qui possèdent leur propre auto.

Quitter Paris pour la province

Sans surprise, les tarifs du permis de conduire à Paris sont bien plus élevés qu’ailleurs. Quand un Parisien va dépenser 1 800 euros, un jeune de province paiera deux fois moins. Alors face aux prix exorbitants, aux délais et à la difficulté de passer l’épreuve pratique, de nombreux jeunes décident de passer le permis en province.

Outre les tarifs compétitifs, les élèves apprécient de conduire sur des routes plus fluides qui permettent de découvrir de nouveaux aspects de la conduite. Dans les colonnes du Parisien, Badre, 19 ans a sauté le pas. Le jeune homme n’a pas hésité à s’inscrire dans une petite auto-école d’Ille-et-Vilaine pour décrocher le précieux « A ».

           autoecole-permis

Emmanuel Macron promet une baisse des prix

Lors de son « itinérance mémorielle » dans le Nord Est de la France, Emmanuel Macron a annoncé une « baisse drastique » du permis de conduire. Le Président souhaite « accompagner les jeunes et en particulier les jeunes qui rentrent dans l’emploi » afin qu’ils puissent « acquérir plus vite et à moindre coût leur permis de conduire ». Cette annonce s’inscrit dans le cadre du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM).

D’ailleurs, les députés LREM Françoise Dumas et Stanislas Guérini ont été chargés par le gouvernement d’une mission parlementaire sur ce sujet afin de renforcer la formation du permis de conduire et garantir son accessibilité en termes « de délais et de prix ».

Vers une baisse de 30% du tarif du permis de conduire

En mai 2019, c’est Edouard Philippe qui a dévoilé les mesures du gouvernement pour obtenir une baisse du coût du permis de conduire. Pour payer son permis de conduire moins cher, le gouvernement annonce une baisse de 30% des tarifs. Comment ? L’executif mise sur des modes d’apprentissage moins onéreux :

  • Utilisation des simulateurs
  • Apprentissage de la conduite avec des boîtes automatiques
  • Conduite accompagnée
  • Formation avec une heure de conduite facturée à 45 euros

Pour réduire les délais d’attente qui peuvent passer du simple ou double, un candidat aura la possibilité de s’inscrire directement en ligne à l’examen du permis de conduire. Ainsi, un élève pourra choisir ses dates, ses horaires ainsi que son centre d’examen. Depuis la rentrée 2019, cette mesure est expérimentée dans la région Occitanie. 

A noter que gouvernement souhaite offrir la possibilité à un candidat de choisir son auto-école. Grâce à une plateforme, il pourra comparer plusieurs critères : le taux de réussite, le coût de la prestation, le taux de présentation à l’examen du permis de conduire et le taux d’accompagnement des élèves qui sont présentés à l’épreuve pratique.

Pour les jeunes qui ont réussi à décrocher le permis de conduire, n’oubliez pas de réaliser une comparaison pour une assurance auto.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES