Comment réagir après un cambriolage ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Comment réagir après un cambriolage ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Comment réagir après un cambriolage ?

|
Consultations : 608
Commentaires : 0
Réagissez comme il faut en cas de cambriolage
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

La porte fracturée, la vitre brisée, votre intérieur sens dessus dessous,…. Cela ne fait plus l’ombre d’un doute : votre domicile a été cambriolé. Si une telle découverte s’avère forcément traumatisante, vous devez réagir au plus vite. Mais, par où commencer ?

La police et votre banque  

Si vous êtes victime d’un cambriolage, vous devez rapidement accomplir certaines démarches. Ainsi, il faut avertir au plus vite les forces de l’ordre et déposer plainte auprès de la police ou de la gendarmerie dans les 24 ou 48 heures suivant la découverte du cambriolage.

Si vous constatez que votre carte bancaire, votre chéquier ou tout autre moyen de paiement a été dérobé, vous devez vous rapprocher au plus vite de votre établissement bancaire afin de faire opposition. Notez que vous n’êtes pas tenu de vous déplacer et qu’il vous suffit de composer les numéros suivants :

  • Opposition carte bancaire : 0 892 705 705
  • Opposition chéquier : 0 892 68 32 08

Ce que dit votre assurance habitation

Après avoir rapidement sollicité votre assureur par mail ou par téléphone, n’oubliez pas de lui envoyer un courrier en recommandé avec accusé de réception.

En outre, pour que la garantie vol de votre multirisque habitation joue en cas de cambriolage, rassemblez les justificatifs qui permettront de prouver et déterminer la valeur des biens qui ont été abîmés, détruits ou dérobés lors du sinistre. Si vous ne possédez pas certaines factures, un certificat de garantie, une photo ou un acte notarié pourra tout aussi bien faire l’affaire.

Une fois en possession de ces différentes preuves, l’assureur va être en mesure de vous indemniser selon la teneur de votre contrat d’assurance habitation.

A noter que le versement de l’indemnité par l’assureur peut se trouver subordonner au respect de certaines conditions contractuelles très précises. Il peut s’agir d’installer un système de fermeture des portes, de posséder des volets résistants ou encore d’avoir des barreaux et grilles aux fenêtres du rez-de-chaussée.

Mieux vaut prévenir que guérir

Mais, pour éviter toute déconvenue, le plus simple reste encore de prendre les devants et de faire en sorte que votre logement soit bien protégé face au risque de cambriolages.

Tout d’abord, à votre arrivée dans un nouveau logement, il ne faut pas hésiter à changer les différentes serrures, à installer un système de fermeture fiable ou encore à mettre en place des équipements spécifiques, adaptés et agréés comme des volets résistants, des grilles, des alarmes ou un éclairage automatique.

Ensuite, faites preuve de bon sens : n’inscrivez pas votre nom ni votre adresse sur votre trousseau de clés, changez les serrures si vous avez perdu vos clés et que votre adresse est indiquée et ne laissez pas votre trousseau de clés dans la boîte aux lettres, sous le paillasson ou dans un pot de fleurs.

Enfin, en cas d’absence de longue durée, notez qu’il est possible de faire appel au dispositif « opération tranquillité vacances ». Signalez votre absence au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche de votre domicile, même hors des périodes de vacances. Une fois informées de votre absence, les forces de l’ordre organiseront des patrouilles qui passeront régulièrement par votre logement.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction