Informations pratiques sur l'assurance

Comment réagir lors d'un accident de la route

Publié par le

Lors d'un accident de la circulation, il faut protéger, alerter et secourir

Victime ou témoin, quels sont les gestes à adopter après avoir été confronté à un accident de la route ? Que faire ou ne pas faire ? Comment bien réagir ? Qui prévenir ? Comment signaler un accident de voiture à son assurance ?

Vous êtes victime d’un accident de la route

En cas d’accident, trois mots sont à retenir : protéger, alerter et secourir. Si vous êtes victime d’un accident de la circulation et que vous n’êtes pas blessé, vous devez assurer votre sécurité, celle des passagers et des autres automobilistes. Dans un premier temps :

  • Il faut couper le contact de votre moteur ainsi que celui des véhicules concernés par l’accident.
  • Il faut signaler votre présence en mettant votre gilet jaune qui doit être rangé à porter de main. Vos passagers doivent aussi en porter un.
  • Mettre les passagers à l’abri. Ils doivent se mettre ensuite derrière les barrières de sécurité ou sur la bande d’arrêt d’urgence
  • Sur la route, il faut poser le triangle de présignalisation. Pour rappel, il doit être placé à 30 mètres au moins du véhicule ou de l’obstacle.
  • Il faut allumer vos feux de détresse.
  • Une fois en sécurité, téléphoner à votre assurance auto.

   voiture-accident     

Vous êtes témoin d’un accident de la route

Vous êtes tenus de porter assistance aux personnes en danger. Cependant, si des automobilistes sont déjà arrêtés, il n’est pas nécessaire d’encombrer l’accident de la circulation.

Si vous êtes le premier témoin de l’accident, vous devez vous arrêter. Évitez de piler car cela pourrait entrainer un suraccident. Garez-vous à 150 mètres sur la bande d’arrêt d’urgence.

Vous devez alerter les secours en composant le 18 ou le 112. Vous devrez garder votre sang-froid et être le plus précis possible :

  • Décrire l’emplacement de l’accident (sens de l’accident, le nom de la route …)
  • Il faudra mentionner les véhicules concernés par l’accident (nombre de voitures, le type, les circonstances de l’accident…), le nombre et l’état apparent des blessés ainsi que l'existence de facteurs aggravants
    (incendie, odeur suspecte, voiture tombée à l'eau...).

Avant de sortir de votre véhicule, vous devez mettre votre gilet jaune. Vous devez aussi allumer vos feux de détresse. Il faut laisser les victimes dans les véhicules sauf en cas d’incendie ou d'un autre risque. Attention, vous ne devez en aucun cas retirer le casque d’un motard, vous ne devez ni donner à boire ou à manger à une victime. En cas de brûlures, vous ne devez pas retirer les vêtements d’un blessé.

Si une victime doit être sortie de la voiture, des précautions sont indispensables :

  • Ne pas tirer les bras et les jambes
  • Eviter une torsion de la colonne vertébrale 
  • Il faut placer la victime en position latérale de sécurité (PLS). Vous devez allonger la personne sur le côté avec le genou fléchi pour qu’il ne roule pas.

Rappelez-vous qu'une personne qui ne porte pas secours à une victime en détresse est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

La Croix rouge propose une initiation aux gestes de premiers secours. Une formation de 1h30 d’un coût de 10 euros qui vous permettra d’apprendre à réaliser un massage cardiaque, à établir une PLS ou encore à obtenir des informations sur les gestes à adopter lorsqu’une personne ne respire plus.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES