Conduite en état d'ivresse : et l'assurance auto ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Conduite en état d'ivresse : et l'assurance auto ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Conduite en état d'ivresse : et l'assurance auto ?

|
Note :
Consultations : 854
Commentaires : 2
Assurance auto : que risquez-vous en cas de conduite en état d'ivresse ?
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Tout le monde sait que la conduite sous l’emprise de l’alcool est dangereuse. Malheureusement, cela reste une cause majeure d’accidents mortels en France. Pourtant, le dispositif actuellement en vigueur est plutôt répressif. Ainsi, si le conducteur cause un accident en état d’ivresse, l’article A 211-1-2 du Code des assurances dispose que le contrat d’assurance voiture peut être résilié avant son échéance.

Les sanctions encourues

Outre le fait de voir son contrat d’assurance voiture purement et simplement résilié, le conducteur risque différentes sanctions comme :

  • Le retrait de points sur son permis de conduire ;
  • L’emprisonnement ;
  • La suspension de son permis ;
  • L’annulation de son permis ;
  • L’interdiction de conduire ;…

L’assurance auto

Si vous avez causé un accident sous l’emprise de l’alcool et que votre véhicule a été endommagé, les garanties de votre assurance voiture n’interviennent pas. Dans ce cas, vous ne recevrez aucune indemnisation de la part de votre assureur. Certains assureurs peuvent toutefois accepter de vous prendre en charge, moyennant une surprime de votre assurance auto.

Si vous êtes blessé, votre assureur ne vous indemnisera pas. L’assureur prendra uniquement en charge l’indemnisation des victimes au titre de la responsabilité civile.

Ainsi, il ne suffit pas de posséder la meilleure assurance auto. Encore faut-il se comporter comme il convient lorsque l’on se glisse derrière le volant de son automobile.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


EN CAS DE SUSPENSION DE PERMIS DE 6 MOIS POUR ALCOOLEMIE DE1.6 G/L SANS ACCIDENTS NI AUTRES VERBALISATIONS QUE FONT LES ASSUREURS: RESILIATION..MALUS SUR LA PRIME ...ETC ??? MERCI


Bonjour,

Tout d'abord, vous devez en informer votre assureur. A défaut, vous vous rendez coupable d'une fausse déclaration.

Une fois informé, votre assureur peut décider soit une augmentation de votre prime, soit une résiliation de votre contrat.

Bonne journée.