Gare à usage du téléphone portable au volant

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Gare à usage du téléphone portable au volant

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Gare à usage du téléphone portable au volant

|
Consultations : 1024
Commentaires : 0
Attention au téléphone au volant
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Le conducteur d’un véhicule doit faire preuve de vigilance au cours de la conduite. C’est pourquoi il ne doit pas se servir d’appareils comme le téléphone portable qui risqueraient de le distraire. En effet, l’usage du téléphone au volant est de nature à accroître considérablement le risque d’accident. D’où, la vigilance des différents acteurs de l’assurance.

Une violation des règles de conduite

L’usage du téléphone au volant constitue une violation grave des règles de sécurité en matière de conduite.

D’ailleurs, cette infraction constitue un délit selon le Code de la route et elle est punie d’une peine d’amende qui varie entre 35 à 150 euros en vertu des articles R3-1 et R233-1 du même code.

L’utilisation du téléphone portable au volant réduit la concentration du conducteur et augmente son temps de réaction, ce qui fait grimper le risque d’accident.

Les conséquences en cas d’accident

L’utilisation du téléphone portable au volant constitue une circonstance aggravante en cas de dommage et elle provoque des conséquences importantes au niveau de l’assurance auto souscrite par le conducteur.

Effectivement, l’assureur peut procéder à une augmentation du taux de la franchise, du montant de la prime, du malus de l’assuré, et dans le pire des cas à la résiliation du contrat d’assurance.

Par ailleurs, l’usage du téléphone peut être considéré comme une exclusion de garantie et il vaut mieux vérifier ce qui est dit dans le contrat à ce sujet.

 

Si tout conducteur doit veiller à posséder la meilleure assurance auto pour ses besoins, il doit toujours faire preuve de vigilance au volant de son véhicule. En effet, être assuré ne doit pas être assimilé comme un passe-droit.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction