Informations pratiques sur l'assurance

Hiver : quelles astuces pour une conduite sereine ?

Publié par le , Mis à jour le 02/03/2018 à 11:41

Sécurité routière : comment bien conduire par temps de neige ?

En hiver, la conduite d’une automobile n’est pas forcément une sinécure. En effet, il suffit que la météo cesse d’être clémente pour que la route devienne particulièrement dangereuse. Heureusement, avec un soupçon de préparation et quelques conseils de sécurité routière, c’est un vrai jeu d’enfants de déjouer les pièges de la route hivernale. Explications.

 

Quels équipements vérifier avant de prendre la route ?

Avant de vous glisser derrière le volant de votre voiture, il convient de procéder à quelques vérifications indispensables en hiver. Ces vérifications concernent les équipements suivants :

 

Essuie-glaces et liquide d’essuie-glace

  • En règle générale, la « durée de vie » des lames d’essuie-glace oscille entre 6 et 12 mois,
  • Les lames d’essuie-glace doivent toujours être souples pour un nettoyage efficace et une visibilité préservée,
  • Avec le liquide d’essuie-glace, complétez les niveaux et n’utilisez que ce type de liquide car il ne gèlera pas,
  • Le liquide d’essuie-glace s’avère indispensable à votre sécurité garantissant une meilleure visibilité dans des conditions hivernales.

 

La batterie

  • Des températures basses peuvent « fatiguer » la batterie, surtout si vous stationnez votre véhicule à l'extérieur,
  • Vérifiez votre batterie sans attendre et procédez à son remplacement si vous constatez qu’elle est déchargée.

 

Pneus et pression des pneus

  • Les pneus usés avec peu de bande de roulement sont dangereux en cas de conduite hivernale,
  • Pour toute baisse des températures de 10 degrés, les pneus perdent 500 grammes de pression,
  • Conduire avec des pneus sous-gonflés sous la pluie ou dans la neige s’avère particulièrement dangereux.

 

Feux

  • Assurez-vous que vos phares sont propres,
  • Vous pouvez appliquer de la cire sur vos phares afin d’empêcher la formation de glace.

 

Huile

  • Consultez votre manuel du conducteur pour vérifier la fréquence avec laquelle vous devez changer votre huile,
  • Changer l’huile de votre automobile avant l’hiver peut permettre au moteur d’affronter des conditions hivernales difficiles.

 

Freins

  • Les freins de la voiture sont extrêmement importants, et ce, d’autant plus quand la chaussée est glissante,
  • Pensez à inspecter les freins surtout si vous notez tout changement en termes de performance.

 

 

Quelles consignes suivre pour la conduite sur route en hiver ?

En hiver, les conditions météorologiques ne sont pas toujours clémentes au moment de prendre la route au volant de votre automobile. Il convient donc de faire preuve d’une vigilance redoublée.

 

S’il neige, ne prenez la voiture que si vous ne pouvez pas faire autrement. Si vous n’avez pas le choix et devez conduire par temps neigeux, veillez à avoir le bon équipement, à savoir des chaînes ou des pneus spéciaux.

En ce qui concerne les chaînes, leur taille doit être adaptée aux pneus et elles ne doivent être installées que sur les roues motrices du véhicule. Avant de prendre la route, n’hésitez pas à vous entraîner à la pose des chaînes. Les pneus hiver, quant à eux, peuvent être montés dès l’automne si les températures sont inférieures à 7°C et ils peuvent être démontés au début du printemps.

 

En cas de brouillard, vous devez être particulièrement vigilant au volant de votre auto. En effet, en réduisant significativement la visibilité et l’appréciation des distances, ce phénomène météorologique apparaît particulièrement dangereux. D’ailleurs, si l’on annonce du brouillard, pensez à différer votre départ si cela s’avère possible.

Si vous n’avez d’autre choix que de prendre la route en voiture, gardez à l’esprit qu’en cas de visibilité inférieure à 50 mètres, les vitesses maximales sont réduites de 50 kilomètres/heure sur les réseaux routier et autoroutier.

Enfin, veillez à réduire votre vitesse selon le manque de visibilité et n’oubliez pas d’utiliser vos feux de brouillard.

 

S’il pleut, une vitesse trop élevée augmente les risques de dérapages et par ricochet les risques d’accident. De plus, lorsque la chaussée est mouillée, l’adhérence des pneus se trouve réduite. Autrement dit, adaptez votre vitesse selon l’état du revêtement routier et augmentez la distance de sécurité avec le véhicule qui se trouve devant vous.

 

Que faut-il avoir dans sa voiture en cas d’accident ?

Parce que nul n’est à l’abri d’un accident sur les routes, mieux vaut anticiper et veiller à prendre avec soi divers objets qui pourraient s’avérer essentiels en cas de déconvenue. En effet, il n’est pas rare que des automobilistes restent coincés dans leurs véhicules à cause de la neige ou se trouvent dans l’impossibilité de reprendre la route à la suite d’un dysfonctionnement technique.

Dans ces circonstances, posséder les objets suivants aidera à attendre l’arrivée des secours et pourra même vous sauver la vie :

  • Un kit de premiers secours
  • De l’eau et de la nourriture
  • Un triangle de signalisation
  • Un gilet jaune
  • Une couverture de survie
  • Des câbles de démarrage

 

infographie-conduite-auto-hiver-assurland

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES