Immo : la prise en charge des dégâts liés à la tempête

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Immo : la prise en charge des dégâts liés à la tempête

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Immo : la prise en charge des dégâts liés à la tempête

|
Consultations : 513
Commentaires : 0
Tempête et assurance habitation : comment ça marche ?
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

En quoi consiste la meilleure assurance habitation ? En fait, tout est affaire de besoins. Par exemple, pour faire face aux dégâts causés à l’habitation par la tempête, votre assurance doit renfermer la garantie tempête. Si tel n’est pas le cas, rien ne dit que vous serez suffisamment couvert. Explications.

Qu’est-ce que la garantie tempête ?

Pour les assureurs, la tempête est une manifestation climatique capable de détruire des habitations solides et bien construites dans une zone délimitée, c’est-à-dire à l’intérieur ou à proximité de la commune où réside l’assuré.

Lorsque les dommages causés à la maison sont occasionnés par le vent, l’indemnisation au titre de la garantie tempête est envisageable.

A noter que la garantie tempête peut prendre en charge les frais liés au déblaiement des arbres tombés à cause de la tempête, la maison où vit l’assuré et tous les biens stipulés dans le contrat d’assurance habitation.

Comment s’applique la garantie tempête ?

L’indemnisation au titre de la garantie tempête est sujette à conditions.

En premier lieu, l’indemnisation n’est possible qu’à la condition que la tempête à l’origine des dommages ait soufflé à une vitesse supérieure à 100 km/h. Si vous ignorez la force et la vitesse exacte de la tempête, vous pouvez demander un certificat d’intempérie aux professionnels de la météo.

Il faut en outre envoyer ou remettre directement à son assureur dans les cinq jours une déclaration de sinistre qui consiste en fait un état des lieux des dégâts causés par la tempête. Une fois reçue cette déclaration, l’assureur mène une expertise pour évaluer la pertinence d’une indemnisation et son montant.

Pour la détermination du montant de l’indemnisation, il est tenu compte des dommages causés à l’immeuble ainsi que des dégâts subis par les biens meubles qui peuvent être pris en charge à hauteur de leur valeur à neuf, suivant les clauses du contrat d’assurance habitation.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction