Immo : quelle protection pour les dégâts des eaux ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Immo : quelle protection pour les dégâts des eaux ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Immo : quelle protection pour les dégâts des eaux ?

|
Consultations : 5401
Commentaires : 0
Assurance habitation : la bonne couverture pour le dégât des eaux
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Parfois, un incident peut se produire sans prévenir comme un dégât des eaux par exemple. Pour être bien couvert face à ce genre de contrariétés, il faut impérativement examiner le contrat d’assurance habitation, notamment les clauses relatives aux dégâts des eaux. 

Quid du constat amiable ?

L’assurance habitation se charge généralement de ce genre de sinistres qui peuvent frapper le logement. Cependant, en fonction des contrats, la teneur des garanties peut changer.

Quoi qu’il en soit, il est important de tenir compte des différentes phases avant de pouvoir bénéficier d’un remboursement immédiat.

Il faut a priori remplir un constat de gré à gré destiné au dégât des eaux, malgré le fait que nul tiers ne soit responsable. Ce document est généralement lié à l’engagement d’assurance. Il aide à la description des faits en mentionnant l’endroit, l’origine, les dégâts, les individus concernés et les adresses des assurances respectives.

Il faut faire une déclaration de sinistre dans les 5 jours ouvrés qui suivent sa découverte.

L’intervention d’un expert

L’intervention d’un spécialiste est envisageable mais elle n’a rien d’automatique. S’il intervient suite à une requête de l’assureur, c’est afin de voir plus clair par rapport dans les circonstances, les dégâts causés par le sinistre et le montant de l’indemnisation.

La couverture dégât des eaux est le plus souvent complète. Mais, si elle n’est pas assez efficace, vous pouvez envisager un élargissement de couverture. La protection dégât des eaux peut ainsi assurer les risques relatifs à la rupture de tuyauterie, l’infiltration par la toiture, la simple fuite ou encore les interventions nécessaires après sinistre comme les travaux de réparation, les dégâts sur les murs, les plafonds et les sols.

Il faut toutefois faire attention aux exclusions de garantie pour les dégâts des eaux, car l’assurance ne garantit pas les sinistres en lien avec les eaux souterraines, l’infiltration ou encore les inondations.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction