Informations pratiques sur l'assurance

Tout savoir sur l'assurance moto jeune conducteur

Publié par le , Mis à jour le 04/03/2020 à 17:28

Quelle est la meilleure assurance moto jeune conducteur ?

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ? Pourquoi l’assurance moto est plus chère pour les jeunes conducteurs ? Comment s’assurer au mieux ? Comment bien choisir sa moto ? Ce sont peut-être des questions que vous pouvez vous poser. C’est pourquoi, chez Assurland, nous avons décidé d’y répondre afin de vous guider aux mieux à la souscription de votre premier contrat moto.

Assurance moto : le jeune conducteur, un profil à risque

Les statistiques le confirment, que ce soit en voiture ou sur une moto, les jeunes conducteurs sont des sujets à risque par rapport aux conducteurs plus expérimentés. Ainsi, si vous avez reçu votre permis deux-roues récemment, c'est-à-dire il y a moins de trois ans, vous représentez une “menace” aux yeux des assureurs de part votre manque d'expérience sur la route. Il vous est donc recommandé de souscrire une assurance moto jeune conducteur. Mais sachez que, en tant que novice, le coût de votre assurance sera plus élevé, surtout si vous souhaitez assurer une moto sportive. Toutefois, sachez que si vous ne commettez pas d’infraction, ou que vous ne causez pas d’accidents pendant une période minimale de deux ans, votre cotisation diminuera d’année en année.

Comment faire des économies sur son assurance moto ?

Alors que les jeunes titulaires du permis moto ont encore toutes leurs preuves à faire, l’assurance moto, qui est obligatoire, peut très vite coûter cher. En effet, le manque d’expérience au guidon représente un gros risque pour les compagnies d’assurance, d’où un coût plus élevé que la moyenne. Mais voici quelques conseils qui pourront vous permettre de faire des économies sur votre assurance moto.

1. Optez pour une moto à la puissance relative, pas pour un bolide

Le premier point très important est de faire attention dans le choix de la moto ! Les assureurs prêtent attention (tout comme pour les voitures) à la puissance et au modèle de la moto pour établir un tarif. En d’autres termes, un motard manquant d’expérience aura du mal à s’assurer, ou à trouver une prime d’assurance moto pas chère, pour une moto trop puissante. Mais il faut également savoir qu’un véritable bolide présente, pour les compagnies d’assurance, plus de risques d’accident ou de vol. Assurer ce genre de moto sera donc plus onéreux à cause des majorations.

2. Choisissez une moto d’occasion plutôt qu’une neuve

Il est important de savoir que le type de moto influe sur le montant de la cotisation. Plus un véhicule prend de l’âge, plus il perd de sa valeur (sauf s’il vient à être considéré comme étant de collection). Et parce qu’en cas d’accident avec un deux-roues neuf les réparations peuvent coûter plus chères qu’avec une vieille cylindrée, il est recommandé de commencer par adopter une moto d’occasion, plutôt qu’une neuve, lorsqu’on est jeune conducteur. Cela vous permettra en effet d’économiser sur le prix de votre assurance.

3. Optez pour une assurance moto au tiers

Souscrire une assurance moto est obligatoire, a minima pour une responsabilité civile (assurance moto au tiers). À noter qu’il est tout de même conseillé de souscrire des garanties qui couvrent aussi le jeune conducteur de la moto.

Quoi qu’il arrive, les assureurs moto tiennent compte de l’âge et de l’expérience de l’assuré pour définir le montant de sa prime, car comme nous l'expliquions plus haut, les conducteurs novices sont synonyme d’aggravation du risque pour les assureurs. C’est pourquoi ils appliquent généralement une sorte de « surprime » pour compenser le risque. Mais attention, si le prix est important, notamment pour les plus jeunes, il ne faut pas sacrifier aveuglément la qualité des garanties. Les risques de blessures du conducteur étant bien plus importantes à moto qu’en voiture, il peut être intéressant de souscrire une garantie conducteur, seule garantie qui protège physiquement le motard.

4. Greffez-vous au contrat d’assurance moto de vos parents

Comme pour les voitures, certains assureurs acceptent que le jeune motard soit désigné en deuxième conducteur sur un contrat déjà existant (parent, conjoint…). En vous inscrivant comme conducteur secondaire dans le contrat d’assurance moto souscrit par un conducteur plus expérimenté, vous pouvez gagner du temps. Car, au bout de 2 années, les compagnies d’assurances ne vous considéreront plus comme jeune conducteur. Vous pourrez alors contracter votre propre contrat d’assurance en tant que conducteur principal et le tout, sans surprime.

5. Souscrivez votre première assurance chez l’assureur de vos proches

Si vous souscrivez une assurance moto auprès de la même compagnie d'assurances qu'un membre de votre famille, vous pourrez bénéficier de meilleurs tarifs. Utilisez donc cette assurance durant environ deux années, tout en veillant à préserver votre bonus. Après ce laps de temps, vous pourrez aller souscrire une assurance pour votre moto où bon vous semble, tout profitant de bons tarifs du fait de l’expérience acquise, et grâce à votre bon coefficient bonus-malus. Enfin, évaluez précisément votre capacité financière avant d'étudier toutes propositions d'assurance. Cela vous évitera de mauvaises surprises.

6. Passez par un comparateur d’assurance en ligne et gratuit

Il est fortement recommandé de recourir à un comparateur d’assurances quand on veut faire une bonne affaire en assurance moto. Il vous permettra de comparer des offres de différents assureurs en un seul devis. Chez Assurland.com, cette demande de devis en ligne est gratuite. Quelques minutes suffiront et vous permettront de voir apparaître de nombreuses offres pouvant correspondre à vos besoins et votre budget en tant que jeune conducteur.

7. Adapter le montant des franchises et faites baisser vos mensualités

La dernière chose à savoir pour faire des économies sur son assurance moto, c’est que vous pouvez aussi jouer sur le montant de votre franchise pour faire baisser celui de la cotisation d’assurance deux-roues. Ainsi, plus la franchise sera importante, plus la prime sera accessible. Sachez toutefois que cela exigera de votre part une participation plus importante aux frais en cas de sinistre.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES