L'assurance-crédit est-elle obligatoire ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > L'assurance-crédit est-elle obligatoire ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

L'assurance-crédit est-elle obligatoire ?

|
Consultations : 574
Commentaires : 0
Le crédit à un coût et l'assurance aussi
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Souscrire une assurance habitation est une obligation pour tout locataire d’un logement vide. En revanche, aucune loi n’oblige à posséder une bonne assurance-crédit lorsque l’on souhaite réaliser un emprunt auprès d’un établissement prêteur. Toutefois, rares sont les organismes qui consentiront à  vous prêter de l’argent si vous n’êtes pas assuré.

L’utilité de l’assurance-crédit

Afin de favoriser la concurrence dans un secteur plutôt fermé, les pouvoirs publics ont mis au point la loi Lagarde.

Assez méconnu, le texte prévoit pourtant une avancée considérable en permettant à l’emprunteur de faire jouer la concurrence dans le choix de la meilleure assurance-crédit.

En effet, avant que la loi Lagarde n’entre en vigueur, l’emprunteur était tenu de souscrire l’assurance proposée par l’établissement prêteur et, s’il refusait, sa demande de prêt risquait de ne pas aboutir. Désormais, l’emprunteur peut opter pour l’assurance proposée par la banque ou préférer souscrire une autre offre auprès d’un autre organisme comme un acteur de l’assureur.

Idéalement, cette ouverture du secteur à la concurrence doit permettre de faire baisser les prix pratiqués.

Le coût d’une assurance-crédit

Si le tarif d’une assurance prêt immobilier peut varier d’une compagnie d’assurances à une autre, il faut savoir qu’elles utilisent plusieurs critères pour déterminer le montant de la prime que le souscripteur devra payer.

Parmi ces critères dont il est tenu compte, il y a surtout l’état de santé du client et sa situation professionnelle. Très concrètement, il arrive bien souvent que la prime d’assurance d’un fumeur soit plus élevée que celle d’un non-fumeur, étant donné que ce dernier représente un risque moindre pour l'assureur.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction