L'assurance emprunteur et la « maladie non objectivable »

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > L'assurance emprunteur et la « maladie non objectivable »

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

L'assurance emprunteur et la « maladie non objectivable »

|
Note :
Consultations : 6076
Commentaires : 6
Attention aux maladie et au crédit
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Le contrat d’assurance prêt immobilier peut comporter de nombreuses exclusions de garantie liées à certaines maladies dont les maladies non objectivables. En pratique, l’assurance n’offrira aucune prise en charge en cas d’incapacité de remboursement du crédit par l’assuré qui invoque l’un de ces problèmes de santé.

Les cas concernés par les maladies non objectivables 

Les patients atteints d’une maladie non objectivable ont une souffrance subjective qui perturbe leur capacité de fonctionner au quotidien.

Du fait de leur incapacité à mesurer objectivement les manifestations physiques, le médecin autorise une absence de travail aux patients atteints de ces maladies.

Il se peut aussi qu’une maladie se manifeste physiquement mais dont l’origine reste encore subjective. Les affections suivantes font partie des maladies non objectivables :

  • la fatigue chronique,
  • l’épuisement professionnel (« burn out »),
  • les affections  psychosomatiques et psychiques,
  • les états dépressifs,
  • les pathologies (lombalgie, lumbago, sciatique, hernies discales).

Les solutions nécessaires pour être pris en charge

Les personnes atteintes d’une maladie non objectivable doivent bien vérifier les garanties proposées lorsqu’ils recherchent la meilleure assurance-crédit par rapport à ces difficultés.

Certaines compagnies d’assurances couvrent cette catégorie d’assurances en tenant compte de la durée minimale d’hospitalisation continue, de l’intervention chirurgicale ou du constat d’une pathologie du dos par un scanner ou une radiologie. 

Ces personnes peuvent racheter des exclusions de garantie c'est-à-dire qu’elles payent une prime supplémentaire pour être couvertes dans un cas normalement exclu. Certaines polices d’assurance proposent également des garanties additionnelles qui peuvent être souscrites pour pallier aux situations de maladies non objectivables.

Afin de permettre aux souscripteurs ayant ces problèmes de santé d’obtenir une solution de financement pour leurs projets, certaines compagnies d’assurance proposent des garanties telles que l’assurance prêt immobilier maladie. Les souscripteurs doivent alors compléter un ou plusieurs formulaires relatifs à leur état de santé.

 

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
6 réactions


bonjour, en arrêt maladie de longue durée depuis 2ans mon assurance prêt a refusé une prise en charge de mon crédit sous prétexte d'exclusion j'ai lu votre article, comment je pouvais prévoir cette situation(épuisement professionnel)et prendre des garanties supplémentaires d'autant plus que lors de l'adhésion personne ne nous mets en garde de ces exclusions aujourd'hui perte de salaire et prêts a rembourser. Est ce qu'il y a un recours possible car a ce jour je ne pourrai plus jamais travailler?


Bonjour, 

Non, cet événement s’étant produit avant, il n’est pas possible de souscrire.


Bonjour , je suis actuellement en arrêt maladie pour une hernie discale , je devrais reprendre le travail dans les semaines qui viennent . L'assureur va t-il m'exclure les problemes liés à mon hernie et m'imposer une surprime ?


Bonjour,

Cela dépend du contrat, il existe souvent des conditions d’hospitalisation minimales sur les maladies psychologiques ou psychiatriques et affectations dorsales, (la garantie intervient à partir de 5 ou 6 jours d’hospitalisation, cela peut aller jusqu’à 30 jours d’hospitalisation sur certains contrats)

Il est possible de souscrire des options chez certains assureurs sur ce type de maladie mais l’effet de l’option n’aura pas d’effet rétroactif.


Bonjour, Je suis en train de renégocier mon prêt immobilier. J'ai trouvé une autre banque qui me fait une offre très intéressante. Cependant, j'ai été absente du travail 5 mois en 2015 en raison d'un burn out. Après avoir répondu honnêtement au questionnaire santé de la banque, je viens de recevoir une lettre m'indiquant que je ne serais couverte en ITT que d'origine accidentelle uniquement et que le risque maladie n'est pas couvert. Est-il possible de contester et de réduire l'exclusion sur la maladie (cad couvrir une partie des maladies mais pas toutes?)? Est-il possible de demander à consulter un médecin pour leur prouver que je vais bien? Faut-il mieux que je reste dans ma banque actuelle afin de conserver une assurance totale en cas de maladie? Merci par avance de votre support. Ann


Bonjour,

Nous vous recommandons la seconde option ou de chercher un autre assureur