L'assurance habitation et la garantie contre le vol

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > L'assurance habitation et la garantie contre le vol

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

L'assurance habitation et la garantie contre le vol

|
Consultations : 566
Commentaires : 0
Assurance habitation : être protégé en cas de cambriolage
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Qu'il s'agisse d'un logement d’habitation ou d'un local professionnel, les biens immobiliers sont largement exposés à des risques de cambriolage. Des risques qui se traduisent bien souvent par un préjudice considérable. Explications.

L’intérêt de souscrire une assurance habitation

Comme son nom l’indique, l’assurance multirisque habitation couvre plusieurs risques. Ainsi, la prise en charge de l’assuré dont le logement a été cambriolé apparaît généralement robuste et étendue, allant au-delà de l’assurance des « risques locatifs » (incendie, dégât des eaux et explosion).

Selon le contrat d’assurance habitation souscrit, une multiplicité de risques peuvent être couverts, y compris le cambriolage.

A noter que vous n’êtes pas obligé de souscrire la formule multirisque. En effet, il se peut que vos besoins réels n’exigent pas de posséder une telle couverture. Dans ce cas, vous pouvez souscrire l’assurance de base dite des « risques locatifs » et compléter cette offre à l’aide d’extension de garanties.

Prévenir le risque de vols et cambriolage

Posséder une assurance multirisque habitation permet au souscripteur de bénéficier d’une indemnisation lorsque se produit le risque assuré.

Toutefois, il ne faut pas négliger la sécurité du logement à assurer. Ainsi, des mesures de sécurisation du logement doivent être mises en place, telles que les systèmes de surveillance (installation de caméras de surveillance) ou les systèmes d’alarme. 

A noter que si le dispositif de sécurité mis en place dans le logement assuré est dépassé, défectueux ou obsolète, l’assureur peut refuser le versement de l’indemnisation.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction