La convention AERAS, vous connaissez ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > La convention AERAS, vous connaissez ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

La convention AERAS, vous connaissez ?

|
Consultations : 494
Commentaires : 0
Assurance-crédit : découvrez la convention AERAS
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

La convention s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé, dite aussi « convention AERAS » a été mise en place pour permettre aux personnes ayant ou ayant eu un problème de santé grave d’obtenir un prêt immobilier ou un crédit à la consommation. En effet, ce dispositif permet d’obtenir une assurance-crédit sans avoir à compléter un questionnaire médical.

Une nouvelle garantie d’assurance

Lorsqu’une personne en bonne santé veut souscrire une assurance-crédit, l’assureur lui propose habituellement les garanties décès et invalidité. De leur côté, les personnes laissant apparaître un risque de santé aggravé avaient seulement la possibilité de décrocher une assurance décès, mais rarement d’invalidité. 

Grâce à la convention AERAS, un nouveau produit d’assurance invalidité a été mis en place pour les personnes qui présentent un risque aggravé de santé sans exclusion de pathologie dans les conditions de souscription.

Les avantages de cette convention

La convention AERAS simplifie la demande d’assurance prêt immobilier pour les personnes présentant un risque aggravé de santé.

Ainsi, les examens de santé qui datent de 6 mois maximum sont pris en compte par les assureurs pour permettre à ces personnes de ne pas avoir à refaire sans cesse des bilans de santé identiques. En outre, les questionnaires de santé ont été ajustés afin de les rendre plus cohérents d’une assurance à l’autre et plus aucun questionnaire n’est nécessaire pour les personnes âgées de moins de 50 ans qui contractent un crédit dont le montant ne dépasse pas une somme fixée.

A noter que, si certains assureurs proposent des coûts majorés pour ces personnes qui présentent un risque de santé aggravé, aucune surprime n’est appliquée pour les personnes de moins de 35 ans avec de faibles revenus et elles peuvent même bénéficier d’un prêt à taux zéro (PTZ+).

Enfin, il faut savoir que la convention AERAS a revu à la hausse le plafond de ces montants maximums accordés aux personnes concernées.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction