Informations pratiques sur l'assurance

Assurance chat : tout savoir sur la santé de votre chat

Publié par le , Mis à jour le 15/05/2020 à 10:18

Tout savoir sur la santé de votre chat

Vous venez de remarquer que votre chat a une blessure ? Vous ne savez pas si ce petit bobo doit être vu par un vétérinaire ? Assurland.com revient sur la santé de votre félin. 

Quelles blessures peuvent être soignées à la maison ?

Une plaie non hémorragique et superficielle 

Si vous remarquez un bobo qui semble superficiel, n’hésitez pas à raser les poils localisés autour de la plaie. Utilisez de préférence un ciseau à bout rond. Vous aurez ainsi une vue dégagée. Nettoyez ensuite la plaie pour enlever la souillure visible avec de l’eau et du savon. Vous devrez ensuite désinfecter la plaie en tapotant doucement, sans frotter, avec une compresse imprégnée de lotion ou de teinture antiseptique.

L’étape finale consiste à panser la plaie avec des compresses de gazes stérilisées et à bander la blessure. Attention, veillez à ne pas trop serrer le bandage pour ne pas créer un effet de garrot. Il ne faut pas non plus laisser le bandage ballant pour que votre l’animal ne l’enlève pas en se frottant à vos meubles. 

Une plaie hémorragique et profonde

Si vous êtes confrontés à une plaie hémorragique et profonde, votre premier réflexe doit être de laver la plaie. Pour stopper l’hémorragie, il faudra réaliser un pansement avec des gaz stériles. Il est nécessaire de ne pas enlever ces compresses puisqu’elles comportent désormais des agents coagulants.

Bien entendu, si vous avez le moindre doute ou si votre chat ne se laisse pas faire, il faut téléphoner à votre vétérinaire qui pourra vous demander de passer à son cabinet. 

Prudence avec les huiles essentielles

Attention avec les huiles essentielles de votre intérieur. Si elles n’ont pas d’impact sur votre santé, elles peuvent provoquer des lésions, des défaillances hépatiques voire de la mort de l’animal. Alors assurez-vous que votre animal ne s’en approche pas et surtout aérez votre logement.

Comment traiter les puces ?

Pour éviter une invasion de puces, il est nécessaire de traiter votre chat. Même s’il ne sort pas de votre logement, il devra quand même être vermifugé. En moyenne, vous devrez le faire deux fois par an. Un traitement qui peut prendre la forme d’un cachet ou encore d’une pipette à mettre sur la nuque du matou. Si vous n’êtes pas à l’aise, vous pouvez demander à votre vétérinaire de vous aider. 

Le coup de chaleur du chat

En période estivale, les animaux peuvent comme les humains être victimes d’un coup de chaleur. Un coup de chaud qui peut avoir des conséquences lourdes. Voilà pourquoi, il est important d’intervenir le plus rapidement possible. 

Si votre animal souffre de la chaleur, placez-le dans un endroit plus frais comme le couloir de votre maison. Mouillez-le de manière progressive. Utilisez d’abord de l'eau fraîche pendant dix minutes environ puis optez pour une eau plus froide. En revanche, n’utilisez pas de l’eau glacée. 

Une fois ces gestes effectués, conduisez votre chat chez le vétérinaire. Dans la voiture, utilisez votre climatisation et mettez-lui un drap humide sur le dos.

Quelles sont les maladies des chats ? 

La chlamydiose chez le chat 

Connue sous le nom de « chlamydophila felis », la chlamydiose affecte les voies respiratoires du chat et se traduit par des écoulements au niveau des narines et des yeux. L’animal peut également faire des crises d’éternuements. 

Sans traitement, cette maladie respiratoire peut entraîner des inflammations  des paupières et des crises de toux. Dans le pire des cas, des complications pulmonaires graves peuvent apparaître. Fort heureusement, la chlamydiose se traite avec des antibiotiques et des applications locales. Des médicaments qui vont tuer les germes porteurs de la maladie. En effet, il faut savoir que la chlamydiose peut se transmettre à l’homme. Rassurez-vous, le taux de risque de transmission est très faible. Il convient toutefois d’être prudent pour éviter toute complication. La meilleure manière de prévenir cette maladie est de vacciner son chat de l’animal et d’adopter une bonne hygiène (se laver les mains régulièrement).

L’allergie chez le chat 

L’allergie peut se manifester de façon très différente. Dans des cas bénins, vous découvrirez des rougeurs au niveau de la peau. Dans les cas les plus sévères, un œdème peut se déclarer. Les muqueuses peuvent être ulcérées et un prurit peut surgir. En cas de gonflements, des zones fragiles peuvent être touchées. Si vous pensez que votre chat est allergique, il est conseillé de prendre un rendez-vous chez votre vétérinaire. 

 L’insuffisance rénale aiguë ? 

L’insuffisance rénale aiguë peut être détectée à travers plusieurs indices comme de la fatigue, des vomissements, de la diarrhée ainsi d’une baisse de la motricité. Si vous pensez que votre chat est atteint de cette maladie, il faut très vite se rendre chez le vétérinaire. Le meilleur traitement est la chirurgie lorsque la maladie est identifiée à un stade avancé. Certains traitements doivent être prescrits afin de rétablir le fonctionnement des reins. Le traitement préconisé consiste en des médicaments diurétiques pour faciliter l’expulsion des toxines amassées dans l’organisme du félin. Une cure symptomatique est également prévue pour faire cesser vomissements et diarrhées.

C’est quoi une zoonose ? 

Avez-vous déjà entendu parler d’une zoonose ? Il s’agit d’une maladie qui est transmissible de l’animal vers l’Homme et inversement. La plus connue est la toxoplasmose. La transmission d’une zoonose se veut généralement de trois manières : une griffure, par la salive ou par des matières fécales, avec un contact de l’urine ou par une inhalation de particules infectées. Pour éviter les surprises, il est donc important de consulter régulièrement un vétérinaire et d’adopter des gestes-barrières notamment le lavage de mains. 

Comment se manifeste l’arthrose chez le chat ?

Au contraire du chien, l’arthrose est assez difficile à détecter chez le chat. L’animal aura tendance à le cacher.

Un chat qui souffre d’arthrose aura tendance à refuser les caresses de son propriétaire. Il aura du mal à se déplacer et à faire sa toilette. Le félin perdra toute envie de jouer et de bouger. 

Il faut savoir que l’arthrose chez le chat ne peut pas être guérie totalement. Il s’agit d’une maladie de « vieillesse » et attaque les articulations. Le vétérinaire peut prescrire un traitement médicamenteux ou proposer une chirurgie. 

      chat-animal

Quelles sont les thérapies pour les chats ? 

La chiropractie 

Cette thérapie peut-être très utile quand votre félin est atteint d’arthrose. Des séances de chiropractie lui permettront de récupérer la mobilité de ses articulations. En fonction des besoins de votre animal, le praticien peut procéder à une correction de sa posture. 

La massothérapie 

La massothérapie est une technique qui permet de lustrer le pelage d’un chat. Sous cette relaxation, ce soin va aussi contribuer à optimiser la circulation sanguine. Une procédure qui a son utilité après une opération. En effet, le chat peut ressentir des raideurs au niveau de certaines zones. Dans ce cas, en tant que soin complémentaire, la massothérapie peut éventuellement être remboursée par l’assurance chat.

L’acuponcture 

Il n’est pas rare que les chats se blessent au niveau de la colonne vertébrale suite à un accident. Pour accélérer la rémission, des séances d’acupuncture peuvent être prescrites par le vétérinaire. Le remboursement d’une séance est possible mais va dépendre de l’assureur et du type d’assurance chat souscrit.

Le coût des soins pour un chat 

Le coût des soins varie en fonction de la gravité de la maladie et des soins préconisés. Le coût d’une analyse en laboratoire peut osciller entre 75 et 110 euros, tandis que celui d’une opération chirurgicale peut représenter plusieurs centaines d’euros.

L’assurance chat 

Les maladies assurées par l’assurance chat 

Si l’assurance chat n’est pas obligatoire, elle est nécessaire pour protéger son animal et surtout couvrir une partie des frais vétérinaires. Mais avant de signer un contrat d’assurance chat, il est important de se renseigner sur les maladies prises en charge. C’est le cas des troubles héréditaires. En clair, vous ne pourrez pas percevoir de remboursement. 

Sont alors exclus, tous les animaux qui possèdent une anomalie de la dentition, une affection congénitale du palais, mais aussi le distichiasis (se caractérise par la présence d'un ou plusieurs cils anormaux), et l’entropion (qui est un enroulement du bord libre de la papuière vers l'intérieur de la cornée). Les vices rédhibitoires, ne sont eux non plus pas pris en charge. Cela implique les maladies non visibles, aussi appelées vice cachés. Donc si votre chat a la maladie de Carré, la leucopénie féline ou la péritonite, l’assurance santé de votre animal ne vous remboursera pas.

Les animaux qui ne peuvent pas être assurés

Il faut savoir que l’assurance chat n’assure pas tous les animaux. Les félins de 5 à 8 ans, sont refusés par les assurances pour une première souscription. Donc, n’attendez pas que votre chat ne tombe malade afin de souscrire une assurance santé. Essayez de vous y prendre dès son plus jeune âge.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES