Le running : quelle assurance souscrire ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Le running : quelle assurance souscrire ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Le running : quelle assurance souscrire ?

|
Consultations : 622
Commentaires : 0
Penchez-vous sur l?assurance sport
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Que vous soyez un compétiteur ou juste un coureur occasionnel, sachez qu’il est intéressant de se pencher sur l’assurance sport. En effet, nul n’est à l’abri d’une chute, d’une collision ou d’une entorse. Quel contrat faut-il souscrire ?

Le running

Le running ou course à pied est un sport qui séduit de plus en plus de monde. Seulement avant de vous lancer, il est conseillé de consulter votre médecin, surtout si vous fumez, si vous avez plus de 45 ans ou si vous souffrez d’une hypertension ou de diabète.

Comme tous les sports, le running nécessite une certaine endurance et un dépassement de soi. Mais si vous débutez, prenez le temps d’apprendre à respirer, à relâcher la respiration et la progression et la cadence. Une fois que vous aurez appris à maîtriser ces quelques éléments vous pourrez progresser dans ce sport.

Assurez-vous par la suite d’être bien couvert par un contrat d’assurance.

Pour les compétiteurs

Si vous êtes un compétiteur, il vous faudra vérifier votre contrat de RC ou votre individuel accident. En effet, certains contrats les exclus, si c’est le cas, vous pouvez demander une licence de la Fédération française d’athlétisme et le pass’running. L’un et l’autre comprennent  une assurance complète qui couvre les compétitions et les entraînements.

La dernière option consiste à souscrire un contrat d’assurance temporaire qui vous couvrira durant l’évènement. Sachez néanmoins qu’il n’est pas utile si vous êtes déjà en possession d’une licence ou d’un pass’running.

Si vous n’êtes pas membre d’un club

Selon Laurence de Percin auteur de l’Assurance pour les nuls pour metronews, « il existe différents niveaux d’assurance et, d’une manière générale, les prestations les plus chères proposent une couverture plus étendue ».

En d’autres termes, vous avez l’embarra du choix. Vous pouvez souscrire un contrat dont la couverture est limitée ou opter pour un contrat offrant une couverture complète. Seulement avant de vous lancer, il vous faudra prendre en considération quelques éléments.

Sachez que si vous n’êtes pas membre d’un club, les soins médicaux engendrés par un accident dont le responsable n’est pas identifié seront couvert par votre mutuelle santé et l’assurance maladie.

Vérifiez toutefois si votre contrat comprend une assurance individuelle accident ou une garantie des accidents de la vie. Sans ces garanties vous ne serez pas couvert. Par ailleurs, si le responsable est identifié, c’est son assureur qui vous indemnisera. 

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction