Le sous-gonflage des pneus : un oubli mortel

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Le sous-gonflage des pneus : un oubli mortel

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Le sous-gonflage des pneus : un oubli mortel

|
Consultations : 686
Commentaires : 0
Auto : usure ou sous-gonflage, vérifiez vos pneus !
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Les conducteurs n’ont pas toujours le réflexe de vérifier l’état des pneus de leurs véhicules, qu’il s’agisse d’usure ou de sous-gonflage. Ainsi, en 2012, 11,8 % des accidents mortels enregistrés étaient dus au mauvais état des pneus. A titre illustratif, l’Argus a réalisé des tests sur les pneumatiques d’une Peugeot 308 e-HDi 110 ch.

Vérifier souvent la pression des pneus

Nombreux sont les facteurs amenant les pneus des véhicules à s’user rapidement, surtout lors de déplacements de longue distance ou de longue durée.

La vérification des enveloppes et de la pression des pneus est donc une habitude que tout conducteur doit prendre.

En effet, les pneus qui sont en mauvais état parce qu’ils ont dû supporter une charge trop lourde ou à cause d’une usure qui s’est peu à peu développée peuvent entrainer des accidents mortels.

Les chiffres révèlent que le contrôle de l’usure des pneus est effectué par huit conducteurs de voiture sur dix. Un conducteur sur dix reconnait ne pas vérifier la pression des pneus alors que leur dégonflage est un phénomène bien connu et inéluctable. Ainsi, un pneu perdrait 0,1 bar chaque mois, et ce, même si la voiture reste au garage.

Un contrôle de la pression obligatoire

Nombre d’automobilistes ne se rendent pas compte du danger que peut représenter le sous-gonflage des pneus. L’Union européenne (UE) est entrée en action pour prévenir les risques d’accidents dus aux pneumatiques, mais aussi pour que les conducteurs prennent conscience du risque que cela représente.

Ainsi, elle a énoncé l’obligation de contrôle de la pression des pneus sur différents modèles d’automobiles dès le 1er novembre 2014. En pratique, cette obligation pourra prendre différentes formes comme le voyant lumineux indiquant que les pneus sont sous-gonflés. Toutefois, toutes les voitures ne sont pas équipées de ces systèmes de contrôle qui peuvent être remplacés par la plus élémentaire prudence.  

Si l’automobiliste n’est pas obligé de vérifier la pression de ses pneus, il est en revanche tenu de souscrire une assurance auto. En effet, il s’agit là d’une obligation légale dont la finalité première est de toujours permettre une indemnisation des tiers victimes d’accidents de la route.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction